Aeonium

horizontal rule

Exposition Température Hygrométrie Arrosages Soins
Plein soleil 18 à 24°C en été Faible Moyens en période de croissance Bien doser l'arrosage
  aux environs de 10°C en hiver   Parcimonieux en période de repos  

Le genre Aeonium regroupe de nombreuses plantes grasses cultivées essentiellement pour leur rosettes caractéristiques, formées de feuilles charnues, souvent spatulées, qui coiffent pour la plupart des tiges ligneuses. Cependant, certaines espèces ont des tiges si courtes qu'on les devine à peine. Il y a des espèces dont la tige se termine par une seule rosette et d'autres, ramifiées, qui en portent plusieurs. Les feuilles sont parfois épaisses et dures, parfois tendres et fragiles. Les feuilles sont parfois épaisses et dures, parfois tendres et fragiles. Les rosettes perdent régulièrement leurs feuilles inférieures, ce qui laisse des marques, ou cicatrices, sur les tiges.
Les plantes adultes s'ornent de petites fleurs crème ou jaunâtres en forme d'étoile. Après avoir fleuri (ce qui arrive au bout de quatre ou cinq ans), les rosettes meurent. On perd donc l'aeonium simple. Celui qui se ramifie a des chances de durer plus longtemps, car les rosettes ne fleuriront peut-être pas toutes en même temps.
Ce sont des crassulacées typiques de la flore des Canaries, très décoratives par leur allure de petit arbre. Les variétés des Canaries poussent surtout en automne et au printemps.
 

Les espèces et les variétés    Les espèces et les variétés    Les espèces et les variétés

Aeonium arboreum se caractérise par une tige ligneuse qui se ramifie et n'atteint guère plus de 1 m. Les feuilles, longues de 5 à 7 cm, sont vertes, brillantes et spatulées. A. a. 'Atropurpureum' est une variété à feuilles pourpres et assez petites qui pâlissent si la plante n'est pas exposée au soleil. Il en va de même d'A. a. 'Schwarzkopf' dont le feuillage est presque noir.

Aeonium canariense produit une tige courte et épaisse qui dépasse rarement 30 cm. Les feuilles spatulées de 10 à 30 cm sur 5 à 10 sont disposées en rosette ; elles sont vert pâle et bordées de petits poils blancs. La plupart des individus n'ont qu'une seule rosette ; il s'en développera exceptionnellement 2 ou 3. Des fleurs jaune pâle ornent une longue tige de 30 à 45 cm.

Aeonium domesticum (=Aichryson).

Aeonium haworthii est une espèce petite qui atteint rarement 60 cm. Ses tiges ligneuses ainsi qu ses ramifications nombreuses et courtes se terminent par des rosettes formées de feuilles épaisses, gris-bleu, et bordées de brun rougeâtre. Ses fleurs blanches ou crème se teintent parfois de rose.

Aeonium tabuliforme a une tige tellement courte que la plante semble acaule. Ses feuilles vert pâle, spatulées, sont serrées les unes contre les autres. A l'état naturel, la plante pousse dans des crevasses et sa rosette est inclinée pour permettre à l'eau de pluie de s'écouler. Il convient donc de ne pas planter la tige à la verticale et de lui garder une certaine inclinaison. Une inflorescence naît d'une rosette parvenue à maturité ; chacune de ses petites ramifications se termine par des fleurs jaunes et mates.

Aeonium undulatum se caractérise par une tige épaisse pouvant atteindre 1 m de hauteur et coiffée de feuilles vert foncé, ondulées et longues de 15 cm, qui forment une rosette de 30 cm de diamètre. Le pied de la tige peut aussi donner naissance à des rejetons également couronnés de rosettes, chacune ornée de fleurs jaune moutarde à long pédoncule.
 

  Conseils de culture   Conseils de culture   Conseils de culture   Conseils de culture  

Lumière. Même pendant leur période de repos, les aeoniums ont besoin de soleil pour conserver leur forme. Une lumière trop faible leur fera perdre leurs feuilles et fera s'étoiler la rosette.
Température. Les aeoniums se développent à la chaleur (18 à 24°C), même si, comme la plupart des plantes grasses, ils ne sont pas originaires de milieux tropicaux. Pendant l'hiver, les mettre dans un endroit frais (environ 10°C) pour les obliger à une période de repos.
Arrosage. Pendant la période de croissance, arroser suffisamment pour bien humidifier la motte, mais laisser sécher sur quelques centimètres avant d'arroser de nouveau. Pendant la période de repos, attendre pour arroser que le sol soit à moitié sec. Des arrosages insuffisants provoquent le dessèchement des feuilles, tandis que des arrosages trop abondants entraînent une croissance anormale : la plante ramollit et se recourbe.
Engrais. Enrichir d'engrais liquide ordinaire tous les 15 jours, pendant la période de croissance.
Empotage et rempotage. Utiliser un mélange composé de sable grossier ou de perlite (1/3) et de mélange ordinaire de terreau (2/3). Comme les aeoniums se développent rapidement, les grandes espèces devraient être rempotées chaque année au début de la période de croissance. Les espèces plus petites, comme A. haworthii et A. tabuliforme, se satisfont de petits pots (7 ou 8 cm) pendant deux ou trois ans, après quoi elles exigent d'être rempotées. Les plantes qu'on rempote doivent être bien enfoncées dans la terre ; les plus grandes doivent être tuteurées.
Multiplication. A. tabuliforme se multiplie par semis, opération délicate qu'il vaut mieux laisser aux horticulteurs. Les espèces ramifiées se reproduisent facilement par bouturage au début de la période de croissance. Détacher une rosette en conservant de 2 à 5 cm de la tige. Enduire l'entaille de poudre d'hormones pour stimuler la croissance des racines. Plantez dans un mélange à volume égal de tourbe et de sable grossier ou de perlite. Les racines apparaissent après un séjour de deux ou trois semaines dans un milieu chaud (18 à 24°C) et très éclairé. Arroser moyennement. Repiquer dans le mélange recommandé.

horizontal rule

horizontal rule