Rose trémière

horizontal rule

DIMENSIONS

la plus petite 75 cm,
la plus haute 5,40 m
en moyenne 2-3 m

SEMIS 

   06

 FLORAISON

 de début juillet à mi-septembre

EXPOSITION

Ensoleillée

ALTHEA ROSEA ou ALCEA

Althaea est le nom usuel, mais incorrect des roses trémières. On l'appelle aussi :  Passerose, rose alcée, mauve arborée, bâton de Jacob, rose à bâton, Bourdon de Saint Jacques ... Son vrai nom est Alcea. Son origine est assez incertaine, elle pourrait avoir été rapportée par les croisés à l'époque où ils combattaient les turcs, mais on dit aussi que le nom de rose trémière serait une modification de 'rose d'outremer' se qui semblerait vouloir dire qu'elle a emprunté les voies maritimes pour arriver jusqu'en France. Cependant la thèse la plus probable est que les premières graines furent importées outre-Manche par les Romains. De nombreux ouvrages font état de sa naturalisation en Chine, mais beaucoup pensent tout simplement qu'elle est d'origine proche-orientale ou méditerranéenne. Les botanistes n'arrivent pas à accorder leurs violons à ce sujet. Il y a peu de temps encore, elle était classée parmi les Althaea, et aujourd'hui, elle fait partie du genre Alcea. Elle est considérée partout comme une fleur typique des jardins de cottage. Depuis 1659 date à laquelle on la trouve décrite pour la première fois, de nombreuses variétés ont été obtenues et elle a été largement diffusée jusqu'à la fin du XIXe siècle date à laquelle elle a été frappée d'une maladie nouvelle, la rouille. De nombreuses variétés ont alors disparu des pépinières notamment les sélections pour la fleur à couper. Aujourd'hui c'est une figure emblématique du bord de mer de la Vendée aux Charentes en passant par les Îles de Ré et d'Oléron. Sa grande qualité est de s'installer dans des endroits où bien d'autres fleurs n'ont jamais pu s'adapter. La condition première de sa réussite est l'eau, et quelque soit le terrain qui l'accueille, il devra être humide et profond, même s'il est poreux et la présence de pierre en surface est un véritable avantage car elle permet de ralentir l'évaporation de l'eau. 

La famille des Malvacées représentée dans de nombreuses contrées de notre planète se ramifie en de multiples fleurs aux différences infimes.

Plante annuelle ou bisannuelle qui se comporte souvent comme une  vivace, ou vivace cultivée comme bisannuelle, ou parfois annuelle, elle porte de hautes tiges dressées de 60 cm à 3 m de haut, garnies de grandes fleurs. Son feuillage vert est cordiforme. Les fleurs sont simples ou doubles en forme de houppettes, de cocarde ou de pivoines et elles s'épanouissent le long de la tige de juillet à septembre. Elles sont blanches, roses, rouges, jaunes ou pourpre. Elles se ressèment d'elles-mêmes. Les roses trémières à fleurs simples, plus résistantes, sont aujourd'hui très recherchées par les amateurs. Elles croulent rapidement sous les fleurs et se coucheront sans se briser sur le sol si elles ne sont pas tuteurées.
 

Les espèces et les variétés    Les espèces et les variétés    Les espèces et les variétés
 

La forme vivace des roses trémières est l'Althea rosea. Elle est souvent cultivée comme bisannuelle ou parfois comme annuelle. A fleurs simples ou doubles, les variétés d'A. rosea sont très nombreuses, tout comme les coloris qui vont du blanc au rouge. Il existe également des jaunes et des bicolores. Les hybrides de Chater sont doubles, en forme de gros pompons. Hauteur : 1,80/3 m.

Unique en son genre, A. rosea 'Nigra' porte des fleurs presque noires et se détachera superbement sur un fond clair, parmi les fleurs blanches ou des plantes à feuillage doré. C'est indéniablement la rose trémière la plus foncée, elle peut apparaître à certains noire, à d'autres marron foncé, à d'autres encore couleur chocolat et même marron pourpre foncé. Son cœur se rapproche certainement du noir presque pur. Sa taille moyenne de 1,50 m en fait une bonne plante pour massifs ou plate-bandes  où elle mettra une note contrastante par son port et sa couleur. 

Parmi les variétés traditionnelles de grande taille et vivaces, le commerce propose toujours la fameuse 'Chater's Double' de William Chater. Elle fait partie du groupe des roses trémières dites anglaises ou écossaises, très recherchées à une époque pour leurs grandes fleurs doubles en forme de cocardes ou de grandes roses. De juillet à septembre 'Chater's Double' arrondit ses grosses fleurs doubles en forme de pivoines aux couleurs vives sur une hampe de plus de 1,90 m de haut. Il en existe de nombreuses variétés aux coloris variés. Lorsque les fleurs sont trop serrées et en partie cachées par le feuillage, les amateurs ont l'habitude d'effeuiller la tige pour les mettre en valeur. Ces énormes pompons sont malgré tout plus fragiles que les grandes corolles de la forme simple. Selon les saisons, on trouve dans le commerce des sachets de graines en mélange et parfois des coloris séparés. 

Rustique, peu sensible à la rouille, et de culture très facile, la belle Althea rugosa nous gratifie d'une belle floraison délicate. C'est une élégante espèce très voisine des précédentes, originaire d'Ukraine, reconnaissable à ses feuilles divisées en cinq ou sept lobes et à ses fleurs satinées jaune clair à jaune orangé.

Les Alcea ficifolia, à fleurs simples, jaunes à l'origine, offrent aujourd'hui différents coloris. Elles sont extrêmement vigoureuses et leurs tiges robustes sont garnies de grandes feuilles dont la forme rappelle celle des feuilles du figuier. Elles sont moins sujettes à la rouille que les autres espèces.

Les Althaea sinensis sont les roses trémières annuelles et elles sont bien plus petites. On les utilisera pour les petits jardins et les situations ventées. Deux variétés naines sont à retenir . Toutes les deux ont l'avantage de pousser rapidement et de résister aux attaques de rouille sans trop de dommage. Habituellement cultivées comme plantes annuelles, elles peuvent également être semées comme des bisannuelles . Il s'agit de :
 'Majorette' est la plus petite avec ses 75 cm et porte des fleurs de 11 cm de diamètre. Ses fleurs semi-doubles, aux pétales dentelés, offrent des tons pastels d'abricot, de rose, de lavande, de jaune et même de blanc. On les multiplie facilement par semis. Vous pouvez vous procurer des sachets de graines en mélange de couleurs.
 'Pinaflore', avec son mètre de haut, dépasse la précédente. Elle a cependant l'avantage d'émettre une tige qui se divise rapidement dès la base en cinq ou six hampes florales. Ses fleurs nombreuses, sont en général semi-doubles mais il se peut que parmi elles vous en trouviez des formes simples. Leurs pétales frangés jouent les coloris rouges, roses, jaunes et blancs. 

'Powder Puff' est une autre annuelle qui porte bien son nom avec ses splendides fleurs doubles rappelant  les houppettes qu'utilisaient les coquettes pour se poudrer. Ses immenses hampes de 2 à 2,50 m en font une excellente plante de fond de massif, mais vous pouvez aussi la planter en isolé à proximité de votre maison. Vous la trouverez dans le commerce en coloris mélangés de rose, de blanc et de jaune.

'Summer Carnival', une championne, est à semer au printemps. Elle se paiera le luxe de fleurir dès l'été. Elle a aussi la particularité de donner ses premières fleurs à partir de la base de la tige. Ses fleurs doubles en gros pompons offrent une large gamme de couleurs vives.
 

  Conseils de culture   Conseils de culture   Conseils de culture   Conseils de culture  

Elles aiment les sols calcaires, profonds et pas trop humides. Elles s'adaptent à tous les sols riches, même lourds et secs. Elles résisteront mieux à la rouille en sol riche et profond, et rien ne vaut pour leur beauté un sol légèrement frais, riche et souple qui ressuie bien en hiver. Elles craignent plus l'humidité que le froid. Il faut noter que la rouille est moins fréquente chez les A. ficifolia. Distance de plantation : 30-50 cm.
Offrez-leur un emplacement ensoleillé, de préférence contre un mur bien exposé au sud ou à l'ouest  où elles profiteront en même temps des eaux de ruissellement et bénéficieront d'une protection des vents desséchants. Elles préfèrent le climat maritime.
Au printemps, rabattre les tiges à 10-15 cm du sol. Tuteurez les hampes florales pendant la croissance et la floraison. Protéger les souches avec des branches de sapin ou de la paille en hiver dans les régions froides. A la fin de la floraison, enlever les hampes florales pour conserver les plantes plusieurs années, elles repousseront encore plus sûrement l'année suivante.
La maladie la plus fréquente chez la rose trémière, c'est la rouille qui au revers des feuilles se manifeste très tôt par de nombreuses tâches orangées ou brunes légèrement en relief. Si l'attaque est importante, le feuillage se dessèche et finit par tomber. Pour ne pas vous laisser surprendre par la terrible maladie, traitez préventivement dès le printemps, en mai, avec un produit à base de mancozède. Si la plante en est déjà au stade des pustules, traitez toutes les trois semaines, de juin à septembre, avec un produit systémique à base de propiconazole ou de triforine. Vous pouvez aussi supprimer et brûler les feuilles malades pour éviter toute propagation.
Une autre méthode consiste à les pulvériser de cuivre en automne puis au printemps (entre mai et juillet, donc avant la floraison).
Une décoloration des feuilles signifie que la plante est atteinte du virus de la mosaïque. Aucun remède n'étant connu, la seule solution est de détruire les sujets atteints pour éviter la contamination des autres.
Le semis est un des modes de reproduction de la rose trémière. Les grainetiers offrent des sachets de graines le plus souvent en mélange de couleurs. Le fruit de la rose trémière a une forme de capsule arrondie et plate où les graines sont alignées côte à côte selon un cercle bien régulier. Vous pouvez les recueillir à maturité en août-septembre quand l'enveloppe commence à sécher en prenant une teinte jaune. Sinon, laissez la nature faire son oeuvre, les graines se détacheront d'elles-mêmes et ressèmeront naturellement au pied des plants mères. Voir : semis de roses trémières.
On peut également multiplier les roses trémières vivaces par division de touffes à l'automne et par bouture des jeunes tiges de l'année.

  Utilisations et associations   Utilisations et associations   Utilisations et associations

Employez-les pour l'embellissement des façades ensoleillées, où elles se comportent comme des plantes vivaces. Plantes-les en fond de massifs de vivaces ou d'annuelles de grandes dimensions. Le succès est garanti si vous appuyez les roses trémières contre une haie, un mur ou une clôture protégée du vent, en compagnie de Rudbeckia subtomentosa, de Filipendula purpurea, d'Eupatorium cannabinum ou même, d'une élégante et exubérante touffe de fenouil.
Une excellente idée est de les placer en fond de massif en arrière plan de plates-bandes de dahlias qui ont l'avantage de cacher leur base souvent dégarnie.

Divers   Divers   Divers   Divers   Divers   Divers  Divers   Divers   Divers   Divers   Divers

Très belles fleurs à bouquets.

horizontal rule

horizontal rule