Le mois d'avril

horizontal rule

Le printemps est bien là malgré quelques petites gelées bien traîtresses qui appellent encore à la prudence. Mais il faut semer, planter, bêcher, bref, s'activer au jardin quels que soient les caprices du ciel.

horizontal rule

ARBRES et ARBUSTES

Taillez et reformez les arbustes à floraison hivernale (chimonanthus, abéliophyllum, Viburnum farreri et tinus, Lonicera fragrantissima...).
Les arbustes de printemps sont en fleurs : taillez-les dès qu'ils sont fanés.
Recépez les eucalyptus destinés à orner les passifs estivaux, ainsi que les véroniques arbustives vieillissantes.
Taillez les arbustes à floraison hâtive (Ribes, forsythia, bruyères d'hiver) dès qu'ils ont commencé à défleurir.
Taillez les gros sujets de buis à grandes feuilles formés en topiaires.
Nourrissez les arbustes qui redémarrent leur croissance avec un engrais complet à libération lente, dit "retard".
La plantation des arbres à racines nues est terminée, place aux conteneurs. Durant les semaines qui suivront les mises en place, il faudra veiller à maintenir le sol constamment humide par des arrosages répétés, si les pluies sont insuffisantes.
Ne laissez pas les jeunes plantations se dessécher par temps sec et venté. Aidez les nouvelles plantations en aspergeant régulièrement la ramure.
Épandez un herbicide dans les massifs d'arbustes pour limiter les opérations de sarclage.
Coupez les pousses mortes ou celles qui semblent avoir souffert du froid de vos fuchsias. Nettoyez bien au pied et épandez un engrais complet pour fleurs.
Ne tardez plus à tailler les arbustes à floraison estivale. Sur l'hibiscus par exemple, supprimez toutes les pousses de l'année dernière, à deux ou trois yeux de leur point de naissance. Pour une meilleure floraison, taillez très courts, en début de mois, les perovskias et les caryopteris.
Taillez les genévriers rampants qui sont trop encombrants.
Accrochez les pousses de cognassiers ou autres espèces palissées, le plus horizontalement possible.
Apportez un engrais azoté à vos conifères. Épandez-le à l'aplomb de la ramure, puis mélangez-le à la terre avec une griffe. Cette apport est indispensable pour maintenir les belles couleurs bleues des variétés 'Glauca' ou jaunes de certaines autres variétés.
 

horizontal rule

ROSIERS

Apportez un engrais riche en magnésie aux rosiers et éventuellement un engrais à décomposition lente (poudre d'os) à raison d'une poignée à chaque pied.
En montagne, avril est un mois propice à la plantation des rosiers.
Épandez un herbicide dans les massifs de rosiers pour limiter les opérations de sarclage.
Taillez les rosiers. A l'exception des rosiers non remontants que l'on travaillera en juillet, on taille tous les rosiers qu'ils soient établis de longue date ou récemment plantés.
Traitez les rosiers avec un produit total pour empêcher l'apparition des pucerons et des taches noires et incorporez à leur pied des granulés systémiques contre les pucerons.
Si habituellement vos rosiers ont tendance à jaunir, apportez-leur du fer assimilable. Il s'agit d'une poudre à dissoudre dans l'eau d'un arrosoir.
Enlevez la terre placée en butte au pied des rosiers, tout en laissant encore un peu de la terre autour du point de greffe. Préparez une cuvette autour du pied pour faciliter les arrosages.

horizontal rule

PLANTES VIVACES

Le sol se réchauffe avec les beaux jours. On peut planter les vivaces peu rustiques : kniphofias, diascas, schyzostylis, Artemisia arborescens, phygélius, dierama, fuchsias arbustifs, ou encore les plantes vivaces à grand développement et cultivées en annuelles : cardons, tabac sylvestris, Verbena bonariense, gaura ...
Divisez les vivaces qui ont survécu à l'hiver en place, notamment les ouffes des grosses vivaces à floraison estivale.
Commencez à tuteurer les plantes vivaces hautes.
Semez la Corbeille d'or sous châssis ou en pépinière bien exposée pour obtenir des plantes qui fleurissent la première année. Mettez en place les sujets achetés en godets.
Bouturez les jeunes pousses de delphiniums dans l'eau. Pincer les plants rempotés en mars.
Plantez ou même divisez vos touffes de Phlox paniculata.
Semez des ancolies.
Plantez des alstroemères.
Semez des statices sinuata sur couche.
Nourrissez vos vivaces.
Entamez le forçage du muguet, sous tunnel ou châssis.
 

horizontal rule

BULBES

Continuez la division "en vert" des touffes de bulbes défleuris (perce-neige, éranthis, crocus et narcisses). S'ils ont peu fleuri, c'est qu'ils étaient trop serrés, la division des touffes permettra aux bulbes de mieux s'épanouir.
Par temps doux, divisez les touffes d'agapanthes à la bêche et replantez les éclats de souche immédiatement en place.
Continuez ou commencez la plantation des glaïeuls. Procédez à plusieurs plantations espacées de quinze jours pour obtenir un échelonnement de floraison.
Commencez la plantation des dahlias, bégonias tubéreux et autres bulbes d'été. Plantez les lis hybrides.
Si vous habitez une région froide, attendez la fin du mois ou le début du mois de mai, mais vous pouvez hâter la floraison en les plaçant à la chaleur d'une véranda ou d'une serre ou devant une fenêtre de la maison.
Plantez encore quelques bulbes à floraison automnale (crocus, crinums, cyclamens).
N'hésitez pas à arroser vos plantes bulbeuses, si le printemps est sec. Après leur floraison, apportez aux bulbeuses de printemps, un engrais riche en phosphore et surtout en potasse qui leur sera profitable pour le reconstitution de leur nouveau bulbe et de leurs bulbilles.
Désherbez manuellement entre les touffes d'iris.
Continuez la mise en végétation des bulbes gardés pour une deuxième saison (gloxinia, caladium ...).
Cultivez en pot des bulbes originaux : des ixias, un Homeria, un Chlidanthus, des freesais, des amaryllis, un caladium, des sprekelias ou des agapanthes. Toutes ces espèces exotiques sont généralement cultivées en serre, ce qui permet de les démarrer tôt pour une floraison en début d'été. Mais, vous pouvez encore les mettre en végétation en avril, pour une floraison plus tardive au jardin. Plantez un à trois bulbes par pot selon leur grosseur dans une terre riche allégée de sable sur un bon drainage. En cette saison, vous démarrerez vos cultures à l'intérieur, mais vous pourrez les placer dehors par la suite.
Votre amaryllis est défleurie : coupez la hampe florale et continuez les arrosages et apportez-lui de l'engrais jusqu'au jaunissement du feuillage.
Dès la fin du mois, commencez à arracher les bulbes de printemps qui ne doivent pas passer l'année complète en terre (tulipes par exemple). Si leur feuillage a jauni, l'heure a sonné de les déterrer et de les stocker au sec en attendant de les replanter à l'automne. Si le feuillage n'a pas encore jauni, enlevez les bulbes défleuris avec leur motte de terre et mettez-les au nord jusqu'au jaunissement des feuilles. Vous pourrez alors les déterrer, couper les tiges et les feuilles, et les rentrer dans un local frais et sombre jusqu'à l'automne prochain.
Si vous voulez laisser vos bulbes en terre, enlevez les fleurs fanées en épargnant le feuillage qui reconstituera les réserves du bulbe.
 

horizontal rule

ANNUELLES et BISANNUELLES

En plusieurs vagues, semez les annuelles rustiques directement en place, ainsi que les espèces plus fragiles sur couche : agératums, cosmos, zinnias, immortelles, eschscholtzia, nigelles, scabieuses, oeillets d'Inde et de Chine, phacélias, capucines, molucelle, lin rouge, sauge horminum, soleil, collinsia, chrysanthème, brachycome, reine-marguerite, alysses odorants, campanules annuelles, malope, phlox de Drummond, pois de senteur, mufliers, centaurées, basalmines, Belles de jour, giroflées, bleuets, soucis,  capucines, ipomées, pavots et soleils... Les floraisons seront ainsi plus échelonnées et plus variées.
Semez sous abri les coléus, myosotis, pensées bisannuelles, dimorphotecas.
Mettez les bisannuelles en fleurs en place ; elles devraient tenir jusqu'en juin.

 

horizontal rule

PLANTES de TERRE de BRUYERE


Au Nord de la Loire, il est raisonnable d'attendre que les gelées tardives s'estompent pour tailler les hortensias à grosses fleurs, en effet, les inflorescences conservées l'an passé ont servi de protection aux précieux bourgeons axillaires, gages d'une bonne floraison. Taillez les tiges ayant fleuri l'année passée à deux bourgeons, ainsi que les vieilles pousses.
Mars et avril sont des mois très favorables à la transplantation et à toutes les mises en place de végétaux de terre de bruyère. Pendant les semaines qui vont suivre la plantation, il ne faut jamais laisser la motte se dessécher.
Rempotez les camélias qui ont fleuri. Si le bac est trop gros, renouvelez la terre de surface d'un tiers environ. Enlevez les fleurs fanées. Taillez les pousses pour redonner une belle forme à vos sujets.
Nourrissez vos arbustes acidophiles. Épandez puis enfouissez sur toute la surface de leur massif un engrais complet conçu pour ce type de végétaux, surtout s'ils sont plantés sous des arbres qui prélèvent à leur profit les substances nutritives contenues dans le sol.
Protégez les rhododendrons et les hortensias des vents froids avec un voile de forçage pour sauveur leur floraison.

horizontal rule

PLANTES AROMATIQUES

Semez les plantes condimentaires annuelles : persil, basilic, cerfeuil, qui poussent fort bien en pot.
Divisez les vivaces aromatiques.

horizontal rule

PLANTES GRIMPANTES

Semez les capucines en place dès la fin du mois.
Semez pois de senteur, haricots d'Espagne, ipomées ou cobées ... Semez dans des pots que vous placerez en intérieur le temps de la germination. Dès que les plants auront deux feuilles, vous les sortirez après un repiquage ou un éclaircissage.
Ne taillez plus la glycine ni la bignone, c'est trop tard, vous condamneriez les floraisons à venir.

horizontal rule

FRUITIERS

Surveillez l'extrémité des pousses du cerisier pour déceler les premières colonies de pucerons noirs. Il faut les combattre avant leur extension, et surtout avant que les feuilles ne s'enroulent ou se crispent. Après, ces insectes trouveront un refuge pour se protéger des produits.
Inspectez soigneusement les poiriers en fleurs. Certains peuvent être rouillés et desséchés avant éclosion. Ils abritent certainement des larves d'anthonomes. Ramassez les boutons atteints et brûlez-les sans tarder.
Examinez les bouquets fruitiers de poiriers. Les jeunes fruits, qui prennent une forme ventrue, sont attaqués par une larve, celle de la Cécidomyie. Enlevez les fruits atteints.
Multipliez les noisetiers par marcottage.
Tondez la pelouse à ras au pied des arbres fruitiers sur le point de fleurir.
Évitez de travailler la terre au pied des fruitiers même s'ils sont plantés en espaliers le long d'un mur. En effet, un sol fraîchement remué accroît les risques liés aux gelées blanches, en exposant trop les racines aux froids nocturnes.
Couvrez les arbres palissés d'une vieille toile de jute pour les protéger des mordantes gelées nocturnes alors qu'ils sont en fleurs.
Sur le pommier, combattez la première génération du puceron lanigère. Faites-le disparaître par une ou deux pulvérisations d'un insecticide puissant. Dirigez la solution sur le bois des branches, des troncs en insistant sur les plaies éventuelles. Cette intervention est importante, elle évitera la prolifération de cet insecte qui donne sept générations dans la saison.
Il faut terminer la taille des treilles au plus vite même en climat rude.
Ne plantez plus d'arbres fruitiers, surtout pas à racines nues, c'est trop tard. Vous pouvez à la rigueur mettre en place des touffes de petits fruits cultivés en conteneurs.
Si malgré tout vous souhaitez adopter un fruitier à cette époque, ne plantez pas pendant la floraison et il serait bon pour la première année, d'enlevez les fruits dès leur formation, sans les laisser grossier : la reprise sera plus facile.
Pulvérisez un produit total sur les arbres fruitiers au moment de l'éclatement des boutons floraux, puis à la chute des pétales.
Attendez que les cerisiers soient fanés pour les traiter.
Sur les poiriers et pommiers, il faut prévenir la tavelure dès maintenant.
Si la production de pêches s'annonce trop abondante cette année, enlevez les fruits en surnombre. Ceux que vous conserverez seront plus beaux.
Sur les pruniers, en avril, pensez à effectuer une pulvérisation insecticide afin d'éviter une attaque par la carpocapse des prunes. Il s'agit d'un papillon qui apparaît souvent en cette période et dont les larves vont parasiter les jeunes fruits. Une deuxième génération peut apparaître en juillet.
En climat doux, complétez la fumure de vos arbres fruitiers par un épandage de 150 g d'ammonitrate par arbre adulte, engrais à répartir bien uniformément à l'aplomb des branches. Faites suivre d'un copieux arrosage.
 

horizontal rule

La PELOUSE

C'est en avril que vous pouvez commencer à épandre engrais et désherbants sélectifs. Aérez, roulez, traitez, scarifiez et commencez à tondre en position haute.
Semez le gazon avant le mois de juin après avoir bien préparé le sol.
Ne tondez pas les feuillages des bulbes défleuris avant le mois de juin.
Rajoutez ou ôtez de la terre pour remettre le gazon à niveau
Profitez que la terre soit bien humide pour arracher à la main les mauvaises herbes vigoureuses : chardons, plantains, pâquerettes, pissenlits. Les racines vont s'enlever facilement. Par la suite, et pour éviter la prolifération des pissenlits, supprimez les graines avant que le vent les dissémine.  Chaussez en même temps une paire de patins aérateurs pour aérer la pelouse. Il vous restera à épandre un engrais complet pour gazon qui pénétrera en profondeur grâce à l'humidité du sol.

horizontal rule

La HAIE

Si vous rêvez d'une haie d'essences persistantes et en particulier d'ifs, c'est la période idéale pour les planter.
Nourrissez votre haie de conifères ou d'arbustes à feuillage persistant.

 

horizontal rule

La REPRODUCTION

Repiquez les jeunes plants que vous avez semés en terrines le mois dernier. Supprimez les éléments peu vigoureux. Disposez-les en pots individuels ou en terrines en les espaçant de quelques centimètres en tous sens. Conservez à l'abri.
Prélevez les petites pousses de chrysanthèmes qui sont apparues sur les potées de l'an dernier que vous avez conservées dans la serre. Repiquez-les en pot et conservez-les à l'abri.
Continuez les semis.
Marcottez les cornouillers, les forsythias, les groseilliers à fleurs.
Semez des lupins.
Bouturez les hybrides de phlox.
Semez vos primevères obconiques.
Bouturez vos fuchsias, chrysanthèmes et géraniums.
Semez des fougères.
Semez en pleine terre : capucines, corbeille d'argent, digitales, giroflées, immortelles, lupins, mufliers, pieds d'alouette, pois de senteur, soucis, zinnias.
Bouturez les lauriers roses.
 

horizontal rule

Le BASSIN

Divisez vos plantes d'eau.

horizontal rule

A l'INTERIEUR

Les plantes ont repris leur végétation, augmentez les arrosages. Reprenez les fertilisations, sauf sur celles que vous venez de rempoter.
Poursuivez les rempotages, commencez par les plantes qui n'ont pas été rempotées l'an passé. Vous en profiterez pour diviser les touffes trop volumineuses ou prélevez des rejets pour les bouturer. Si les potées sont trop grosses, effectuez un surfaçage. Ne changez pas le pot des plantes qui aiment être à l'étroit (les clivias par exemple), changez seulement de terreau. Après rempotage, bassinez le feuillage, arrosez régulièrement et attendez quinze jours, trois semaines avant de fertiliser à nouveau.
Essayez et nettoyez les feuilles de vos plantes y compris le revers.
Les plantes d'intérieur ont besoin d'air, laissez régulièrement une fenêtre entrouverte, mais attention aux courants d'air. Protégez vos vérandas et serres des premiers assauts du soleil, aérez régulièrement, sans courants d'air.
Pensez à arroser fréquemment les plantes installées sur le rebord de la fenêtre, elles s'assèchent beaucoup plus vite que les autres. Attention aux rayons directs du soleil qui peuvent endommager le feuillage.
Rabattez complètement le papyrus et l'asparagus qui ont jauni, ils repousseront bien verts et bien vigoureux.
Terminez les rempotages des plantes qui sont dans le même contenant depuis deux à trois ans.
Bonsaï : évitez de bassiner le feuillage de certains arbustes en fleurs, vous tacheriez les fleurs et provoquerez leur pourriture. Faites une taille sitôt la floraison passée. Elle consiste à raccourcir les pousses qui viennent de fleurir et à donner une forme agréable. Donnez de l'engrais aux espèces d'intérieur qui ne sont pas rempotées cette année. Commencez les apports vers le 15 de ce mois. Utilisez un engrais dissout dans l'eau et effectuez toujours un premier arrosage avant cet apport de nourriture.
Il faut attendre la fin de la floraison des cactées avant de commencer à les rempoter. Arrosez régulièrement une fois par semaine des cactées qui commencent à fleurir.
Il fait encore trop frais pour sortir les plantes d'intérieur. Mais vous pouvez les préparer progressivement à leur sortie en aérant régulièrement vos locaux, voire en les sortant quelques heures dans la journée quand il faut doux.
Gare aux araignées rouges, aux aleurodes, aux pucerons et aux cochenilles.
Bouturez les platycerium (corne de cerf).
Forcez des griffes de muguet dans la maison pour obtenir de belles potées fleuries et parfumées.
Mettez des rhizomes d'achimènes en végétation.
Rempotez vos orchidées.
Multipliez vos aspidistras, vos sansevierias, vos cissus et vos orangesrs.

horizontal rule

TRAVAUX DIVERS

Continuez à aérer et à ameublir le sol en surface avec une fourche-bêche (on appelle ça : béquiller") entre les bulbes et les vivaces. Continuez la fertilisation et le mulch. Continuez à désherber manuellement les plates-bandes. Un apport de tourbe évitera une repousse trop rapide.
Préparez vos sols destinés à recevoir les semis que vous allez faire.
Un apport d'engrais "à fleurs" ou "complet" dans les massifs au mois d'avril améliore la croissance et la floraison. Dispersez les granulés au pied des plantes, en respectant bien les doses prescrites sur l'emballage du produit. Enfouissez l'engrais par un léger griffage qui permet aussi de décroûter la surface du sol et d'éliminer les mauvaises herbes.
Désherbez manuellement entre les touffes d'iris.
Pour que vos jeunes plantations ne subissent pas l'assaut des vents froids, fréquents en cette période, installez des brise-vent ou écrans temporaires efficaces.
Binez régulièrement pour éliminer les premières plantules.
Pensez à réaliser des paniers fleuris pour vos balcons.
Nettoyez les plantes alpines, placez des vivaces pour constituer votre rocaille.
Arrosez les arbres ou arbustes plantés l'automne dernier. Il faut aussi bassiner régulièrement le feuillage des persistants si le temps est sec.
Si certains arbustes à feuillage persistant (laurier palme par exemple) semblent peiner, si les feuilles ne sont pas rigides et pendent lamentablement, n'hésitez pas : enlevez-les, en les coupant au ras de leur point d'attache sur le jeune rameau. Retaillez même quelque peu ces arbustes. Cette intervention sera efficace.
Les pruniers et cerisiers à fleurs qui terminent leur floraison gagnent à être taillés en ce moment. Les espèces qui forment des arbres seront simplement équilibrés et aérés en dégageant le centre. Évitez de couper les branches de plus de 5 cm de diamètre. Les prunus arbustifs doivent être taillés très courts, de manière à stimuler le développement de jeunes pousses qui sont les seules à porter des fleurs.
Taillez les lilas défleuris.
Taillez vos fuchsias.
Renouvelez le terreau en surface des grands bacs de la terrasse. Apportez un peu d'engrais organique par griffage sans blesser les racines.

horizontal rule

PLANTATIONS

Plantez les végétaux cultivés en conteneur.
Ne vous laissez pas tenter par des plantations florales trop hâtives, même si le temps est chaud et ensoleillé. Les plantes qui viennent de serre ne sont pas adaptées aux caprices de la météo et leur lot de sautes de température importantes. Patientez encore un peu.
Continuez ou commencez les plantations de glaïeuls. Échelonnez-les tous les 15 jours pour avoir des fleurs à couper durant tout l'été ; poursuivez jusqu'en juin et même juillet. Commencez à mettre en place les tubercules de dahlais.
Poursuivez les plantations de vivaces en godets.
Plantez les fraisiers, c'est le bon moment.

horizontal rule

ENNEMIS et MALADIES

Attention au liseron : dès qu'ils ont développé suffisamment de feuilles, traitez-les localement avec un herbicide "spécial liseron". En une semaine, ils jaunissent et se recroquevillent avant de rendre l'âme. Quant au chiendent, un produit à base de glyphosate en vient rapidement et durablement à bout.
Attention au criocère du lis. Commencez dès maintenant à traiter vos plantes si vous en apercevez un.
Surveillez et combattez les attaques de gastéropodes.
Traitez les arbres fruitiers.
Traiter les rosiers (traitement total).
Traiter la vigne avec un fongicide.
Poiriers et pommiers : après la floraison, traitez-les à la bouillie bordelaise.
Ne négligez pas les traitements préventifs.
Traitez les thuyas contre le dépérissement avec de l'Aliette.
Prévenez le Botrytis sur vos pivoines vivaces.
Épandez un désherbant sélectif au pied des rosiers et des arbustes de haies de plus de trois ans.
Traitez les rosiers avec un produit total pour empêcher l'apparition des pucerons et des taches noires et incorporez à leur pied des granulés systémiques contre les pucerons.
Pulvérisez les troncs avec un produit de fin d'hiver à base d'huile blanche.
Effectuez une pulvérisation avec un insecticide systémique sur vos végétaux envahis par les pucerons.
Piégez les blattes et autres insectes rampants dans la véranda avec des coupelles de bière sucrée dans lesquelles ils viendront se noyer.
Traitez les chancres des écorces.
Attention au virus du camellia.

horizontal rule

DIVERS

Bien que les gelées soient encore à craindre, ôtez petit à petit les protections hivernales qui coiffent les plantes fragiles. Elles s'endurcissent alors progressivement et, surtout, ne se mettent pas à pousser trop tôt, ce qui les pénaliserait en cas de rudes gelées tardives.
Décorez le balcon avec des plantes estivales achetées en plants fleuris. Mais ne vous précipitez pas sur les géraniums, il peut se produire encore des gelées. Attendez la fin du mois, au le mois de mai.
Hâtez la floraison du muguet en couvrant les pieds avec une cloche ou un châssis. Aérez par beau temps : il fleurira à temps pour le 1er mai.
Maintenez à humidité constante les plantes récemment transplantées.
Pas de précipitation pour mettre en place les fleurs saisonnières, il peut encore geler la nuit.
C'est maintenant que vous pouvez vraiment mesurer les dégâts produits par les gelées de l'hiver. Si les touffes grillées rabattues les mois précédents ne repartent pas au pied dans le courant du mois, il faudra vous résoudre à les arracher et à boucher les trous avec de nouveaux plants.
Le local ayant servi à la conservation des fruits de l'hiver est maintenant vide. Pensez à désinfecter, en lavant les murs, le sol et les clayettes de stockage avec une eau javellisée. Faites ensuite brûler des mèches de soufre, avant de refermer les ouvertures.
N'oubliez pas d'enduire de mastic cicatrisant toutes les plaies de tailles mesurant plus de 2 cm de diamètre.
Ombrez votre serre.
Posez des tuteurs autour des plantes à grand développement, vous n'aurez plus à les déranger.
Préparez progressivement les agrumes, lauriers roses, bougainvillées et autres abutilons, à prendre l'air. La sortie définitive est à prévoir en mai.

horizontal rule

horizontal rule

 

                                                                 

horizontal rule

horizontal rule