Le mois de décembre

horizontal rule

Mois charnière, décembre est le moment idéal pour faire le bilan de l'année écoulée et pour préparer la prochaine.

 

ARBRES et ARBUSTES

horizontal rule

ROSIERS

 

 

horizontal rule

PLANTES VIVACES

 

horizontal rule

BULBES

 

horizontal rule

ANNUELLES et BISANNUELLES

 

horizontal rule

PLANTES de TERRE de BRUYERE


 

horizontal rule

PLANTES GRIMPANTES

 

horizontal rule

FRUITIERS

 

horizontal rule

La PELOUSE

 

horizontal rule

La HAIE

 

horizontal rule

La REPRODUCTION

 

horizontal rule

Le BASSIN

 

horizontal rule

A l'INTERIEUR

 

horizontal rule

TRAVAUX DIVERS

 

horizontal rule

PLANTATIONS

 

horizontal rule

ENNEMIS et MALADIES

 

horizontal rule

DIVERS

 

horizontal rule

 

                                                                 

 

 

                                                       

 

Protéger les espèces fragiles avant que la terre ne soit trop froide.

Pailler généreusement avec des fougères, des feuilles mortes, de la paille, des écorces, ou encore avec un épais paillis de fumier ou de compost à demi-décomposé,   les jeunes rhododendrons et les azalées, les magnolias jusqu’à l’aplomb de la couronne ; en profiter pour épandre quelques poignées d’engrais organiques (n’utiliser à cette époque que des produits pauvres en azote).
Si l’hiver est doux et sec, il faut absolument arroser copieusement les rhododendrons, les camélias et les azalées surtout les sujets récemment plantés qui ne doivent pas subir le manque d’eau.

Arroser également une fois par semaine, les persistants plantés cet automne s’il ne pleut pas.

Arroser et vaporiser régulièrement les plantes abritées des pluies. Griffer régulièrement la surface de la terre.

Pailler et abriter les espèces sensibles au gel, qu’elles soient en pot (les rentrer dans un local hors gel) ou en pleine terre ; il peut s’agir des cordylines des mimosas, des abutilons, des lauriers-rose ….

Vérifier les protections anti-gel qui peuvent être moins efficaces s’il y a du vent. La pluie a pu aussi créer des poches sur les films plastiques. Renforcer les liens et les matelas de feuille. Surveiller particulièrement les protections des camélias et des rhododendrons précoces.

Lors des belles journées, libérez vos potées pour les aérer et éviter qu'elles ne grillent.

Profiter que les arbres n’aient plus de feuilles pour vérifier et remplacer les liens qui peuvent être soit trop serrés ou défectueux. Vérifier et consolider ou remplacer les tuteurs.

Protéger les récentes plantations des vents forts, des vents froids.

Biner par petites étapes entre les touffes de plantes vivaces ; en profiter pour drainer le sol compact par l’apport d’un peu de sable entre les plants.

Procéder, hors gel, à l’élagage et au rajeunissement des vieux arbres. Supprimer le bois mort.

Taillez les haies de feuillus. Travaillez de préférence lors d'une journée ensoleillée.

Tailler, hors gel,  les arbres à pépins, groseilliers, cassissiers, framboisiers, les pommiers, les poiriers … et ornementaux (rabattre de moitié les rameaux du Lagerstroemia qui ont fleuri, aérer le centre de la ramure pour favoriser la floraison). Taillez aussi, les cognassiers, les noisetiers et les oliviers.

Retailler les branches qui auraient pu être cassées par les intempéries, sans hésiter à supprimer intégralement un rameau. Panser avec un mastic cicatrisant.

Brossez l'écorce des arbres à la brosse à chiendent, pour éliminer les vieux lambeaux morts, les lichens et les mousses hébergeant des insectes hivernants.

Butter le collet des arbustes plantés à l’automne pour les protéger du froid mais aussi des lapins.

Si les pensées ont pris un coup de gel, couper les fleurs fanées et attendre la reprise.

Si certains bulbes pointent déjà, les jeunes pousses tendres pouvant geler,  recouvrir les bourgeons fragiles d’un lit de tourbe ou de terre légère. Et pour éloigner les limaces, épandre des cendres de bois autour des bulbes.

Couper les extrémités des branches sur lesquelles sont installés des nids de chenilles et les brûler.

Ramasser toutes les feuilles de rosiers pouvant être restées au sol et les brûler.

Enveloppez vos néfliers du Japon dans un voile de forçage pour protéger les jeunes fruits du gel et les mener sans dommage jusqu'au printemps, époque où ils arrivent à maturité.

Plantez les variétés de tulipes à floraison tardive et des ails d'ornement.

Installez des supports pour les plantes grimpantes.

 

Préparer les emplacements destinés à recevoir de nouveaux arbustes en labourant le sol très profondément, incorporer une bonne couche de fumier très décomposé à 25 cm de profondeur.           Refaire les bordures des massifs.

Éclaircir les plantes qui ont envahi les massifs.

Nettoyer le plan d’eau en profitant d’un temps doux, sans risque de gel immédiat.

Surveiller le bon état des tubercules entreposés dans un local frais et sec (dahlias, cannas, glaïeuls, …) Éliminer tout sujet suspecté de maladie  pour éviter les risques de contamination, tous ceux qui sont anormalement mous signe d’une humidité qui peut les faire pourrir et qui pourrait se contaminer aux voisins. Si ça n’a pas encore été fait, les saupoudrer d’une poudre fongicide (soufre ou produit anti-pourriture).

Placer des appâts anti-rongeurs dans les locaux de conservation de fruits, de légumes et de bulbes.

Drainer la base des haies engorgées.

Préparez-vous un choix de tuteurs de différentes tailles. Vous les utiliserez cet hiver ou non. Traites-les avec un produit fongicide et stockez-les au sec. Vous les aurez toujours sous la main.

Si le temps reste doux, divisez les vivaces imposantes comme le phormium. Sinon, attendez février-mars. 

C'est la dernière ligne droite pour la mise en place des bisannuelles de printemps. Les pensées restent d'ailleurs les plus tolérantes face à une plantation tardive, qui ne les empêchera pas de s'étoffer au printemps. Achetez-les en fleurs pour être sûr de leur couleur, mais privez-vous des premières fleurs en pinçant les tiges de celles-ci. C'est à ce prix que vos jeunes plants émettront de vigoureux rejets latéraux qui assureront une floraison jusqu'à la toute fin du printemps. Cette plantation tardive aura au moins un avantage, si vous souhaitez associer pensées et plantes bulbeuses, car ces dernières auront déjà pointé le nez et seront donc aisément repérables.

En dehors des tailles d'entretien, en mars ou juin selon les espèces, vous pouvez pratiquer en décembre, une taille de rajeunissement sur les charpentes âgées de vos arbustes. Évacuez bien les déchets de taille pour éviter les surprises piquantes par la suite. Le mieux sera de brûler tous ces déchets, éliminant en même temps les éventuels vecteurs de maladies.

Plantes d'intérieur : apportez un peu d'engrais à vos plantes d'intérieur, que les jours courts ne favorisent pas. Prenez un produit riche en oligo-éléments, pauvre en azote, ("plantes fleuries") et divisez fréquence d'application et doses par deux : il s'agit d'un traitement de soutien.

Soins d'hiver : traitez la vigne avec un produit huileux dit "traitement d'hiver" contre les formes hivernantes de cochenilles, pucerons, psylles et acariens. 

Enveloppez vos néfliers du Japon dans un voile de forçage pour protéger les jeunes fruits du gel et les mener sans dommage jusqu'au printemps, époque où ils arrivent à maturité.

Contre le verglas, éviter le salage des allées toxique pour les plantes. Utilisez plutôt le sable ou les cendres.

Désobstruez les regards et les gouttières : voici la dernière limite pour nettoyer vos gouttières et vos regards. Vous limiterez ainsi les risques d'éclatement des conduites en cas de fortes gelées. Les pluies répétées de l'automne et de l'hiver favorisent la migration des feuilles mortes recueillies par les chêneaux vers les descentes. Dégagez d'abord ces derniers des feuilles sèches, à la main, en calant bien votre échelle sur le sol et retirez les détritus. Désobstruez la naissance de votre descente, puis rincez la gouttière à grande eau, avec un simple tuyau d'arrosage. Répétez l'opération pour les regards d'écoulement à claire-voie qui équipent terrasses et allées de garage, pour limiter les risques de débordement.

C’est le moment de retourner la terre, elle finira d’être travaillée par le gel. Bêcher les parterres inoccupés, ou dans les plates-bandes entre les rosiers et les touffes de vivaces. Au jardin d'ornement, il faudra en profiter pour enfouir dès à présent, fumier, compost ou autres amendements. Les engrais de fond, à raison d'une poignée par mètre carré, seront riches en phosphore (P) et potasse (K) et pauvre en azote (N). Le fumier bien décomposé peut être incorporé par simple griffage. 
Une autre technique est d'aérer grossièrement la terre avec une fourche-bêche ou un outil de type Grelinette et de laisser le fumier se décomposer en surface sans l'enfouir.

Si le temps est trop froid ou trop pluvieux, pensez à recouvrir le tas de compost avec de la terre, une feuille de plastique ou encore du carton.

Procéder, hors gel, à l’élagage et au rajeunissement des vieux arbres. Supprimer le bois mort.

Brossez l'écorce des arbres à la brosse à chiendent, pour éliminer les vieux lambeaux morts, les lichens et les mousses hébergeant des insectes hivernants.

Plantations : (sauf dans les sols argileux, lourds et compacts, il faut mieux attendre le mois de mars).

C’est le bon moment de planter les fruitiers. On peut continuer à planter les rosiers.

Poursuivre les plantations d’automne : on gagne presque un an en opérant maintenant.

Continuer les plantations des arbres et arbustes à racines nues ou en mottes si la terre n'est pas gelée.

S'il ne gèle pas mettez en terre les arbustes et les arbres caducs.

Opérer de préférence par temps doux.

Éviter la mise en place des persistants à cette époque, ils sont plus fragiles au froid que les feuillus.

On peut encore planter des bulbes de printemps.

Planter : la casseille, un cerisier (couper toutes les branches de moitié environ), …

Profiter de leur repos pour déplacer les vieux arbustes et rosiers si nécessaire.

Pulvérisez des traitements d'hiver (huiles blanches) sur les fruitiers anciens pour détruire mousses et lichens.

Traitez le laurier-sauce (Laurus nobilis) contre la cochenille, en badigeonnant au pinceau tronc et branches avec une huile blanche ou jaune.

Ramassez fougères et feuilles mortes pour pailler les cultures sensibles au froid.

Vous pouvez commencer à semer les premières plantes : elles prendront ainsi de l'avance pour le printemps.

Bassinez les plantes de la véranda ou de la serre, plutôt en milieu de journée pour qu'elles aient le temps de ressuyer pour la nuit.

Contrôler la qualité des graines qui vous restent en faisant des essais de germination. Éliminez sans pitié les sachets hors d'âge.

Semez des plantes originales, semi-rustiques et fleurissant généreusement, notamment des achimènes, des sinningias, des gloxinias, des saintpaulias, un abutilon, la dentelière du Cap. Vous pourrez les planter dans vos massifs l'été prochain.

Contrôlez les pucerons et autres parasites en véranda ou en serre et même à l'intérieur.

Eloignez les feuilles des vitres qui sont très froides à cette époque là.

Apportez un peu d'engrais au schlumbergera et placez-le à 12-15°C pour obtenir une belle floraison.

Multipliez fuchsias, piléas, cordylines, acalyphas, crotons ...

Combattez la sécheresse des appartements en vaporisant très régulièrement les plantes.

Profitez de l'hiver pour apporter une fumure de fond complète aux jeunes arbres nouvellement plantés. Après avoir gratté au pied, épandez l'engrais et enfouissez-le par griffage.

Plantez les arbres et les arbustes caducs à racines nues. Une taille légère et un pralinage des racines garantiront la reprise.

Haies et talus : pour éviter la repousse des herbes, fixer avant plantation un film plastique opaque ou épandez une couche de 5 à 10 cm d'écorces de pin ou de cacao, biodégradables et plus esthétiques.

Bêchez et labourez les nouveaux massifs en apportant les amendements et les engrais nécessaires.

Élaguez les arbres avant que leur ramure ne devienne trop importante et ne donne trop d'ombre ou de prise au vent.

Poursuivez les plantation des arbres à racines nues en dehors des périodes de gel et de fortes pluies. Approvisionnez-vous en tuteurs et en colliers de bonne qualité.

Commencez la taille des arbres à pépins (poiriers, pommiers) et des petits fruits. Pensez aux arbres tiges qui demandent une taille d'éclaircissage, voire un élagage. Ne travaillez pas s'il gèle.

Bouturez les treilles et les petits fruits rouges.

En serre chaude, continuez les aspersions au moins une fois par jour pour maintenir une ambiance humide.

Raccourcissez les tiges des rosiers cultivés en bac pour en réduire le volume et la prise au vent qui pourrait blesser la plante au point de greffe ou provoquer un renversement du pot.

Doublez toutes les faces des grands bacs avec un panneau de polystyrène pour protéger du froid les plantes sensibles. Enveloppez les potées plus modestes d'un simple film de plastique à bulles.

Rentrez les poteries qui s'écaillent sous l'effet du gel et toutes les potées de plantes gélives : laurier rose, plumbago, jasmin, agrumes, fuchsia ...

Si vous brûlez du bois, conservez la cendre. CF "Les Cendres"

Saupoudrez un peu de compost bien mûr et finement tamisé sur la pelouse (500 g/m2).

Plantez des primevères et des myosotis, ils fleuriront de bonne heure.

Taillez cassissiers et framboisiers en supprimant les vieilles branches sans toucher aux pousses de l'année. Profitez-en pour prélever des boutures (cf : "Boutures des arbustes à petits fruits")

Testez les facultés germinative de vos sachets de graines, qu'ils soient ou non entamés. Faites-en germer quelques-unes de chaque variété dans une assiette, à la maison.

 

Tenez les plantes d'orangerie relativement sèches. Évitez toute humidité atmosphérique et maintenez la température entre 5 et 10°C, en aérant tous les jours si le temps le permet. Supprimez les feuilles sèches ainsi que toute trace de pourriture.

Vérifiez les tuteurs des arbres plantés dans les terrains en pente.

Forcez des bulbes à fleurs (tulipes, crocus, narcisses...) pour faire venir le printemps un peu plus tôt dans votre maison.

A surveiller en décembre : les chancres sur les arbres fruitiers.

Hors les temps de gel, la terre hivernale est bien ameublie. C'est l'occasion idéale pour vous débarrasser des mauvaises herbes vivaces à racines pivotantes installées dans vos massifs et qu'il est, de ce fait impossible de traiter chimiquement. Quand, d'ordinaire, on tire dessus, le pivot casse. En ce moment, vous l'arracherez entier, en utilisant un instrument à dents assez longues.

Poussières, calcaire, produits de traitement ... autant d'éléments qui laissent des traces disgracieuses sur les feuilles des plantes d'intérieur. Si ces dernières sont veloutées, ou carrément poilues, vous attendrez le printemps pour leur faire prendre une douche. Sur les feuilles lisses, en revanche, passer de l'eau vinaigrée (une cuillère à soupe de vinaigre blanc dans un litre d'eau très peu minéralisée).

Bien que, dans l'absolu, la taille d'hiver des pommiers et poiriers soit praticable de novembre à avril, décembre s'avère la meilleure époque. Le but de cette intervention est d'obtenir des brindilles où la sève, dispersée, sera ralentie et engendrera donc plutôt des fleurs que des feuilles ou du bois. Il vaut mieux tailler trop peu que trop. Et si vous avez la main trop légère, il vous restera la possibilité d'arquer les pousses de l'année. Dans tous les cas, évitez d'agir au moment des gelées et désinfectez bien vos outils avant de passer à un autre arbre, en particulier si vous avez des 'Passe-Crassane', sensibles au feu bactérien.

Vérifiez régulièrement l'état des bulbes d'été entreposés en cave ou au cellier (gare aux souris et à la pourriture).

Plantez les lis autres que le lis de la Madone.

Assurez-vous que les protections hivernales n'ont pas été déplacées par le vent et n'ont pas pris l'eau.

Buttez, si ce n'est pas déjà fait, le pied des rosiers en couvrant au moins la greffe.

Installez des pensées miniatures en jardinière pour profiter jusqu'en avril-mai de leur floraison colorée. Privilégiez la série des 'Sorbets' aux coloris plus craquants les uns que les autres.

Désinfectez les pots en terre cuite avec une solution à 10% d'eau de Javel. Conservez les pots cassés, les éclats servirons pour la couche de drainage au fond de vos potées.

Commencez les plantations des arbres et des arbustes caducs, hors période de gel et de pluie. Pralinez les racines nues pour favoriser une bonne reprise. Facilitez l'enracinement en bêchant profondément (deux hauteurs de bêche). Évitez de mélanger la terre du fond avec celle de la surface.

Pratiquez une petite taille d'entretien des arbustes caducs. Supprimez les gourmands : ce sont des branches verticales très vigoureuses qui pompent une grande partie de la sève au détriment d'autres branches. Enlevez les branches mortes, abîmées ou malades.

En décembre, envisagez la plantation d'une haie brise-vent au nord et à l'est du potager. Vous créerez un microclimat favorable à vos plantations de légumes.

Ne faites rien au jardin s'il est couvert de givre. Le moindre contact abîme vos plantes.

Couvrez votre compost après l'avoir remué, d'une vieille moquette ou d'une couverture. Il a besoin, lui aussi, d'un peu de chaleur pour continuer à travailler.

Décembre est le meilleur mois pour planter les arbres à racines nues. 

Continuez la taille des arbres fruitiers, en dehors des périodes où il gèle dans la journée. Les simples gelées matinales sont sans conséquence.

Supprimez les tuteurs en place depuis plus de deux ans, les arbres n'en ont plus besoin.

Épandez un seau de terre de bruyère au pied des myrtilliers. Vous l'intégrerez au sol par quelques coups de binette.

Nettoyez et taillez vos framboisiers.

Plantez les arbustes, les arbres et les plantes grimpantes à feuilles caduques.

Traitez à la bouillie bordelaise les arbres fruitiers contre la propagation de maladies au printemps.

Bêchez les massifs et incorporez du fumier, du compost, des algues ou encore des cendres de bois. 

Désinfectez les outils de jardinage (notamment les lames), les pots vides et les tuteurs avec des solutions d'eau de Javel. Enduisez d'huile les outils qui ne vont pas servir prochainement.

Élaguez les grandes arbres : sur les branches, les coupes doivent être obliques et orientées de manière à ce que l'eau de pluie s'écoule du côté opposé aux yeux ou au tire-sève.

Profitez d'une douce journée pour nettoyer les plantes grimpantes. Supprimez les branches desséchées, malades ou trop âgées. Dégagez les branches des supports pour y voir plus clair et mieux tailler les pousses. Coupez les rameaux des rosiers grimpants à 10 cm de la branche principale, les pousses de la glycine à deux yeux des charpentières. Réparez les supports : réparez ceux qui sont abîmés en remplaçant les lattes de bois et en reclouant les treillages. Sur les parties métalliques, passez un produit antirouille suivi d'une nouvelle couche de peinture. N'oubliez pas qu'il existe d'autres couleurs que le vert ferronnerie ou le blanc : pensez notamment aux gris et aux bleus, de plus bel effet.

Anticipez les semis et rempotages de printemps en préparant dès maintenant les mélanges terreux. Ceux-ci auront le temps de se tasser et de s'affiner. Mêlez un tiers de compost maison et un tiers de tourbe passée au tamis à un tiers de terre de jardin légère ou de sable. Ajoutez de l'engrais complet riche en phosphore et potasse pour une bonne floraison (type 5-8-15) à raison de 100 g pour 10 kg de mélange non gorgé d'eau. Arrosez et mélangez puis stockez à l'abri dans des sacs.

Chez les arbres fruitiers :
Plantez la plupart des espèces fruitières lorsque la terre n'est pas gelée. Attendez la fin de l'hiver pour les figuiers.
Taillez les arbres fruitiers à pépins, les petits fruits et les noisetiers.
Traitez les arbres fruitiers âgés avec des huiles blanches.
Nettoyez le sol enherbé au pied des arbres les plus jeunes. Enlevez les paillages pendant l'hiver (?bizarre). Supprimez le bois mort des arbres âgés.
Amendez le sol des arbres en surface en apportant du compost, du fumier et un engrais riche en phosphore et en potasse.
Protégez le tronc des jeunes arbres contre les morsures de lapin et de chevreuil, en posant des grillages ou des colliers souples qui ne risquent pas de blesser les écorces.
Surveillez les fruits entreposés dans le fruitier ; ne laisser ni trop, ni trop descendre la température, et aérez.

A la mi-janvier, commencez à semer des plantes délicates (oeillet, muflier, impatiens ...)

Boutures : sur une bonne chaleur de fond, bouturez croton, ficus et philos en entretenant une humidité ambiante régulière. Pensez à avoir une réserve de terreau à bonne température : il sera plus agréable à utiliser.

Rentrez les jacinthes préparées pour Noël.

Bonsaïs : contrôlez les potées mises à l'abri pendant l'hiver, et baignez-les lorsque la motte est sèche.

Profitez d'une belle journée, lorsque la terre n'est pas gelée, pour nettoyer soigneusement les rocailles.

Dégager la neige des arbustes à feuilles persistantes pour éviter la brûlure des feuilles.

Pailler avec un tapis de feuilles les vivaces, les camélias, les rhododendrons récemment plantés (en novembre).

Frotter le tronc des arbres pour enlever la mousse, nuisant à leur beauté.