Des noms à tiroirs

horizontal rule

Pourquoi les noms de plantes sont-ils si compliqués ? 


Sur les étiquettes des jardineries et des pépinières, le nom des plantes est bien souvent écrit en latin et semble incompréhensible. Voici quelques clés pour rendre ce langage un peu moins hermétique. On utilise le latin pour dénommer les plantes , car ce langage est international et permet aux botanistes du monde entier de désigner la même plante par un même nom, alors que certaines possèdent souvent plusieurs appellations différentes dans un même pays.
Le nom d'une plante est composé de plusieurs mots selon un système comparable à celui qui désigne les voitures.
. Le premier mot est le nom du genre ; il s'applique à toutes les plantes ayant plusieurs caractères communs (par exemple pour les voitures : Renault, Citroën ...). Il comporte toujours une lettre capitale.
. Le second désigne l'espèce et il qualifie un groupe d'individus identiques entre eux, et donc les descendants sont identiques (exemple, le type de voiture "Clio" ou "Espace"...)
. Le troisième décrit la variété c'est à dire un sous-groupe de plantes, différentes du précédent par un simple détail, la couleur par exemple (pour la voiture, ce sera "essence" ou "diesel"). Une variété se multiplie fidèlement par le semis. Il désigne aussi parfois un cultivar (= "L", "S", "GTD"), à savoir une variante obtenue en culture et multipliée uniquement par bouture ou par greffe  On reconnaît un nom de cultivar parce qu'il est entouré de guillemets simples. Dans quelques cas, il y a un nom de variété et un nom de cultivar, la plante est ainsi précisément nommée par quatre mots.
L'étymologie des noms donne souvent quelques renseignements et les qualités de la plante. Parfois, ce sont des noms propres latinisés qui rendent hommage à des gens célèbres, mais le plus souvent, ces noms décrivent déjà la plante.

horizontal rule

Petit lexique latin/français


Alba = blanc
Americana = originaire d'Amérique
Angustifolia = à feuilles étroites
Annuus = annuel
Arborescens = comme un arbre
Argentea = argenté
Asiaticus = originaire d'Asie
Aurea, aureus = jaune, doré
Caeruleus = bleu
Campanulatus = en forme de cloche
Candicans = blanchâtre
Cardinalis = écarlate
Chinensis = chinois
Columnaris = en colonne
Edulis = comestible
Elatus = grand
Fastigiata = érigé
Floribunda = florifère
Foetida = qui sent mauvais
Fragrans = parfumé
Glabrus = chauve
Globosus = globuleux
Glutinosus = collant
Grandiflorus = à grandes fleurs
Grandifolius = à grandes feuilles
Hirsutus = chevelu
Japonicus = originaire du Japon
Lanaginosus = laineux
Macrophylla = à grandes feuilles
Majus = important
Niger = noir
Officinalis = médical
Palustris = des marais
Pendula = pleureur
Pumilus = nain
Rugosus = au feuillage rêche
Scandens = grimpant
Sempervirens = persistant
Spectabilis = spectaculaire
Sylvestris = des bois
Umbellatus = en ombelle
Variegata = panaché
Vernus = printanier
Vulgare, vulgaris = commun, ordinaire 

horizontal rule

Exemple

Les noms des conifères notamment sont souvent compliqués, ne se limitant pas toujours à un mot unique, et leur nomenclature (façon de les nommer) est assez complexe. Comme pour les autres plantes, le premier mot est le nom du genre, le deuxième celui de l'espèce. Ensuite, entre des guillemets simples, vient le nom du cultivar, c'est à dire de la variété cultivée. Ce dernier peut s'allonger en plusieurs mots car certains cultivars sont des mutations d'autres cultivars.

Exemple : le Chamaecyparis (genre) pisifera (espèce) 'Filifera' a engendré une forme jaune appelée 'Filifera Aurea'. Cette dernière a un jour muté et donné naissance à un cultivar nain. On l'appelle donc 'Filifera Aurea Nana'. Nom complet : Chamaecyparis pisifera 'Filifera Aurea Nana'.
Ces noms à rallonges posent bien des problèmes aux pépiniéristes qui doivent les inscrire sur leurs petites étiquettes et à tout un chacun qui essaie de les retenir. Il s'ensuit de nombreux raccourcis où l'on élimine le nom d'espèce ou parfois même le nom du genre. C'est ainsi que le conifère de notre exemple se retrouve parfois sous le nom de Chamaecyparis Filifera 'Aurea Nana' ou de Filifera 'Nana'. Les abréviations utilisées par les professionnels sont encore plus incompréhensibles pour le profane qui aura bien du mal à comprendre, par exemple, qu'un 'Chamlaw"' c'est tout simplement un Chamaecyparis lawsoniana. Certaines déformations sont même franchement cocasses : "Zeylandis' pour Leylandis, "Touillas" pour Thuyas ...

horizontal rule

horizontal rule

Ils ont donné leur nom ...

Si la plupart des plantes tirent leur nom du grec ou du latin, d'autres ont été baptisées en hommage à des botanistes ou des voyageurs passionnés, qui les ont rapportées avec eux.

Abelia Abel Clark, médecin anglais.
Alstroemeria Klas Alströmer, botaniste suédois (1734-1794).
Aster delavayi,
Osmanthus delavayi
Jean-Marie Delavay. Il envoya 200 000 spécimens de Chine, notamment ces deux-là.
Aubrieta Claude Aubriet, peintre et dessinateur français (1665-1742). Il se rendit au Levant, puis, en 1700, devint peintre du Cabinet et du Jardin du Roi.
Begonia Michel Bégon, gouverneur français de Saint-Domingue au 17e siècle.
Bignonia J.-P. Bignon, libraire de Louis XIV
Buddleia Adam Buddle, botaniste anglais du 17e siècle
Camellia Georges Kamel, botaniste du 18e siècle. Il partit pour l'Asie en 1704 ; il a écrit une histoire des plantes.
Cattleya William Cattley, horticulteur anglais du début du 19e siècle.
Cobaea B. Cobo, botaniste du 16e siècle. Il recherchait des plantes au Mexique et au Pérou.
Dahlia Andreas Dahl, botaniste suédois.
Davidia Armand David, missionnaire, naturaliste et voyageur français (1826-1900).
Euphorbia Euphorbius, physicien grec du roi Juba de Mauritanie au 1er siècle. Il utilisa le latex de l'Euphorbia à des fins médicales.
Fuchsia Leonhart Fuchs, botaniste et médecin allemand (1501-1566).
Hosta Nicolas thomas Host, physicien de l'empereur d'Autriche au 18e siècle.
Lonicera Adam Lonitzer, naturaliste allemand. Il est l'auteur d'un herbier publié en 1526.
Magnolia Pierre Magnol, médecin et botaniste français (1638-1715). Il a conçu l'idée du classement des plantes par familles.
Magnolia wilsonii Ernest-Henry Wilson l'a rapporté de Chine.
Mahonia Bernard McMahon, botaniste américain
Manettia Xaviero Manetti, botaniste italien, directeur du Jardin botanique de Florence.
Michauxia André Michaux, botaniste et voyageur français (1746-1802). Il a été l'élève de Jussieu.
Paulownia Anna Pavlovna, fille du tsar Paul 1er.
Perovskia B.A. Perovsii, homme d'état turc.
Wisteria Caspar Wistar, professeur d'anatomie à l'université de Pennsylvanie.
Zinnia Johann Gottfried Zinn, botaniste allemand du 18e siècle.