Le mois de février

horizontal rule

ARBRES et ARBUSTES

Pour éviter qu'ils ne végètent à la belle saison, prenez soin de défoncer et de décompacter le sol avant la plantation, sur 50 cm de profondeur. Étalez les racines avant de reboucher et d'arroser. Plantez les végétaux caducs lorsqu'il ne gèle pas.
Rafraîchissez ou rabattez les arbustes à floraison estivale mais ne touchez plus aux espèces printanières.
Taillez sévèrement juste après la floraison des mimosas.
Taillez les buddleias, les althéas, les abélias, les rosiers à massif et les spirées à floraison estivale.
Apportez une fumure complète au pied des arbres. Incorporez-la en griffant légèrement le sol.
Délogez d'urgence les cocons des chenilles processionnaires du pin.
 

horizontal rule

ROSIERS

Terminez les plantations des rosiers et commencez les tailles.
En attendant la floraison, les rosiers ne sont pas toujours beaux à voir. Au mieux, ils ne se remarquent pas, car leurs pousses de printemps sont insignifiantes. En revanche, ils se rattraperont pendant l'été. Ce serait donc une bonne idée de les accompagner de plantes complémentaires, belles au printemps et inexistantes en été. Ces espèces là existent. Ce sont les bisannuelles comme la pâquerette, la giroflée ou la pensée. Vous pourrez en disposer au pied de vos rosiers. Si vous les trouvez en plants, achetez-les en février. Elles seront bientôt en fleurs et se termineront avec le début des rosiers. Pensez tout de même à harmoniser les coloris.
Arquez à l'horizontale les branches des rosiers grimpants ; ainsi palissés, ils produiront de nouveaux rameaux.
Prévoyez d'apporter bientôt des fumures organiques à décomposition lente au pied des rosiers.
 

horizontal rule

PLANTES VIVACES

C'est le moment de planter les vivaces.
Repiquez en godets les plantules de Delphiniums semées en août. Bouturage d'yeux à talon prélevés sur les souches.
Saupoudrez les vivaces de poudre d'os qui se décomposera lentement en apportant un peu d'azote mais surtout du phosphore.
Plantez les petites plantes alpines dans la rocaille ou entre les dalles, comme par exemple un Erinus alpinus. Plantez aussi quelques autres plantes tapissantes comme les campanules naines, les oeillets, la corbeille d'or ou le gazon d'Espagne.
Semez des lobélias de toutes sortes (pendula, cardinalis, syphilitica).
A la fin du mois, vous nettoierez vos massifs de vivaces, fleurs passées de la saison précédente. Vous apporterez un engrais à dominante potassique mais léger en azote.
Commencez à multipliez les ancolies par division de touffes. Dans les régions froides, on attendra le mois de mars.
Le cinéraire maritime, plante vivace, est souvent cultivé comme une annuelle. On le sème en février, sous châssis chauffé, sous serre, ou même en appartement.
Rabattez les vieilles feuilles des hellébores orientaux et des fougères persistantes.
Conservez les plantes fragiles au chaud, paillez les végétaux , commencez vos semis, divisions et boutures à l'abri d'une serre. Divisez les grosses touffes de vivaces, graminées, phormiums, arums, Eryngium pandanifolium...
 

horizontal rule

BULBES

Commandez les bulbes à floraison estivale.
Mettez en pot un bulbe de Polianthes tuberosa, le tubercule à l'enivrant parfum.
Préparez la floraison de l'Amaryllis : tuteurez et fertilisez. Après la floraison, diminuez les arrosages, arrêtez-les quand les feuilles sècheront. Vous pouvez encore planter un dernier bulbe, il fleurira en avril.
Attendez impérativement la fin de la floraison du Clivia avant de le rempoter.
Plantez l'Ismene festalis (Hymenocallis).
Faites des apports d'engrais minéraux au pied des bulbeuses qui sortent de terre.
Préparez des potées de lis, à laisser au frais (10°C). A partir de fin février, vous pouvez planter tous les lis en pleine terre (sauf le Lis candidum).
Si le temps est doux, divisez les touffes d'agapanthes à la bêche et replantez les éclats de souche immédiatement en place. Sinon, attendez mars, voire avril.

 

horizontal rule

ANNUELLES et BISANNUELLES

Semez les plantes annuelles à chaud.
En attendant la floraison, les rosiers ne sont pas toujours beaux à voir. Au mieux, ils ne se remarquent pas, car leurs pousses de printemps sont insignifiantes. En revanche, ils se rattraperont pendant l'été. Ce serait donc une bonne idée de les accompagner de plantes complémentaires, belles au printemps et inexistantes en été. Ces espèces là existent. Ce sont les bisannuelles comme la pâquerette, la giroflée ou la pensée. Vous pourrez en disposer au pied de vos rosiers. Si vous les trouvez en plants, achetez-les en février. Elles seront bientôt en fleurs et se termineront avec le début des rosiers. Pensez tout de même à harmoniser les coloris.
Semez des lobélias de toutes sortes (pendula, cardinalis, syphilitica).
Les bégonias gracilis sont à semer à la fin du mois de janvier.
Plantez les premières fleurs bisannuelles en pots et dans les plates-bandes.
Semez les pélargoniums à chaud, pour une floraison cet été.

 

horizontal rule

PLANTES de TERRE de BRUYERE

En cas de neige ou de gel, protégez les rhododendrons et azalées en les recouvrant d'une bonne couche de feuilles et de paille. Tassez le sol au pied des bruyères.
A la fin du mois de février, commencez à préparer vos sols pour la plantation des plantes de terre de bruyère (camélias, azalées), en nettoyant, désherbant et ratissant.
Faites vos semis de genêts.
Il n'est pas trop tard pour nettoyer les hortensias. Taillez-les sévèrement, retirez un tiers des vieilles branches, au-dessus d'une paire d'yeux vigoureux.
Traitez les hortensias et les camélias contre les cochenilles, c'est le moment où ces plantes supportent le mieux les produits huilleux.
 

horizontal rule

PLANTES GRIMPANTES

Le moment est venu de tailler les clématites : pour ce faire, nous rabattons à 30 cm du sol les clématites à petites fleurs : x jackmanii, texensis, viticella, ainsi que les semi-herbacées : jouiniana, recta, integrifolia ... qui repoussent chaque année avec une exubérance inouïe. En revanche, d'autres espèces à petites fleurs (flammula, rehderana, tangutica et leurs variétés), si vigoureuses, sont taillées à 1 m de hauteur. Elles n'en fleuriront que plus abondamment.

horizontal rule

FRUITIERS

Les traitements de fin d'hiver peuvent être appliqués fin février, début mars, surtout pour les arbres à pépins. Pulvérisez votre produit de protection sur un arbre propre, taillé et nettoyé.
 

horizontal rule

La PELOUSE

Les mousses du gazon sont tenaces et si on les laisse se propager, elles parviennent à étouffer les graminées constituant le gazon: il n'est jamais trop tôt pour s'en défaire et vous pouvez commencer en février. Nettoyez puis traitez au sulfate de fer à raison de 40 g par m2. Après avoir subit ce traitement, la mousse noircit au bout de quelques temps et se dessèche. Il suffit alors de l'extirper à l'aide du rateau ou d'un scarificateur. Des produits anti-mousses sont vendus dans le commerce qui, en plus du sulfate de fer, contiennent un engrais longue durée aidant à la revitalisation des touffes de gazon.
Si le gel sévit ne piétinez pas votre pelouse.
Ne laissez pas votre pelouse s'engorger d'eau. Balayez, scarifiez, aérez, par temps sec et mettez un sable grossier sur les terrains lourds. Sur les sols légers vous apporterez un peu de tourbe ou de terreau.
 

horizontal rule

La HAIE

Plantez ce mois-ci les haies de plantes caduques en racines nues (charmille, aubépine, fusain d'Europe ...), dans un sol frais, qui va se réchauffer progressivement, gage d'une bonne reprise.
Remplacez les sujets défectueux, regarnissez les haies qui se sont dégarnies de la base.

 

horizontal rule

La REPRODUCTION

On peut greffer en fente, sur le collet du troène de Californie, des variétés de lilas, d'osmanthe et de troène panaché.
Prélevez les greffons sur les poiriers et les pommiers.
 

horizontal rule

Le BASSIN

N'oubliez pas de protéger les petits bassins de ciment qui risquent de se fendre ou d'éclater sous l'effet du gel. On peut immerger un fagot ou recouvrir la surface d'un plastique à bulles. S'il y a des poissons, ne les nourrissez pas en hiver. Vidangez aussi les tuyaux et les robinets extérieurs avant le gel.
 

horizontal rule

A l'INTERIEUR

Les plantes d'intérieur sont épuisées après l'hiver : soignez les feuilles par des bassinages fréquents et surveillez le retour des cochenilles.
Continuez à pulvériser vos plantes d'intérieur avec de l'eau non calcaire et à température ambiante. Si nécessaire, remplissez également les saturateurs ou humidificateurs qui remontent le degré d'hygrométrie de l'air. C'est un point très important pour toutes les espèces qui vivent, au naturel, dans une ambiance baignée de 80 à 90 % d'humidité.
Le printemps se fait sentir avec des jours plus longs. Aidez les plantes au redémarrage en reprenant les arrosages. Taillez-les et commencez les rempotages si nécessaire.
Taillez très court les Impatiens et reprenez la fertilisation à l'apparition des jeunes pousses.
Certaines orchidées vont bientôt fleurir. Arrosez régulièrement la terre et le feuillage, et surtout ne les rempotez pas.
Arrosez vos saintpaulias en fleurs sans mouiller les plantes.

 

horizontal rule

TRAVAUX DIVERS

Le compost continue à travailler en hiver. Si le temps est trop froid ou trop pluvieux, pensez à recouvrir le tas avec de la terre, une feuille de plastique ou encore du carton.
Bêchez les massifs nouveaux ou à renouveler si vous n'avez déjà fait.
Février est la mois de prédilection pour effectuer certaines tailles : celle des arbustes caducs, rustiques et à floraison tardive (hibiscus, tamaris d'été ...) les sorbarias, cotinus, arbres à papillons (Buddleia) et sureaux à feuillage décoratif sont carrément rabattus en cas de manque de place ; vous pouvez aussi tailler également la plupart des rosiers, qu'ils soient buissonnants, arbustifs ou grimpants, du moins les non-remontants qui fleurissent sur le bois de l'année. Éventuellement supprimez les gourmands qui poussent en dessous du point de greffe.
Le moment est venu de tailler les clématites : pour ce faire, nous rabattons à 30 cm du sol les clématites à petites fleurs : x jackmanii, texensis, viticella, ainsi que les semi-herbacées : jouiniana, recta, integrifolia ... qui repoussent chaque année avec une exubérance inouïe. En revanche, d'autres espèces à petites fleurs (flammula, rehderana, tangutica et leurs variétés), si vigoureuses, sont taillées à 1 m de hauteur. Elles n'en fleuriront que plus abondamment.
Saupoudrez les vivaces de poudre d'os qui se décomposera lentement en apportant un peu d'azote mais surtout du phosphore.
Pour que le désherbage ne soit pas une corvée, il faut s'y prendre dès maintenant. Un simple griffage du sol viendra à bout des plantules. Il suffira de renouveler cette opération une ou deux fois en cours de printemps.
Premiers semis : semez au chaud et à l'étouffée les graines de géraniums F1, bégonias, sauges, coleus, pois de senteur ... Pour ces semis délicats que l'on place en atmosphère moite, faites attention à bien désinfecter les terrines et à n'utiliser que du terreau propre.
Terminez la taille des pommiers, des poiriers, de la vigne et des petits fruits ; vous pouvez commencer la taille des pêchers.
Apportez une fumure complète au pied des arbres. Incorporez-la en griffant légèrement le sol.
Épandez un engrais de fond sur l'ensemble des massifs. Ayez la main légère et griffez aussitôt.

 

horizontal rule

PLANTATIONS

Lorsque le sol commence à se ressuyer, commencez à entreprendre la plantation des arbres, arbustes et rosiers en racines nues ou en motte, et maintenus en jauge, en attente. Cette période est en effet préférable à l'automne en ce qui concerne les terrains argileux et lourds, humides.

Plantez ce mois-ci les haies de plantes caduques en racines nues (charmille, aubépine, fusain d'Europe ...), dans un sol frais, qui va se réchauffer progressivement, gage d'une bonne reprise.

horizontal rule

ENNEMIS et MALADIES

Dans le midi, il est grand temps, si ce n'est déjà fait, de pulvériser des huiles minérales pour lutter contre la cochenille, les pucerons et les acariens. Traitez ainsi les fruitiers mais aussi les cyprès, lauriers roses, rosiers et toutes les plantes qui ont été atteintes l'été précédent. Protégez également les abricotiers contre la moniliose, les amandiers, pêchers et pruniers contre la cloque.
Effectuez des pulvérisations insecticides et fongicides (huiles) sur les écorces des arbres menacés.
Effectuez les derniers traitements d'hiver ; n'oubliez pas les pêchers en utilisant de la bouillie bordelaise.
Délogez d'urgence les cocons des chenilles processionnaires du pin.


 

horizontal rule

DIVERS

Surveillez les protections que vous avez faites contre le froid, les oiseaux les ont peut être dérangées (écorces de pin, litières de fougère etc...). Profitez-en pour vérifier également les abris en plastiques, les voiles de protection ou les toiles brise-vent fixés autour des arbustes et des conifères fragiles ou des sujets plantés récemment. Contrôlez les attaches de vos tuteurs et amarrez vos jardinières.
Les plantes frileuses qui ont été mises à l'abri doivent encore rester au chaud car des gelées sont toujours à craindre. Contentez-vous de leur ouvrir une petite fenêtre quelques heures par jour, par temps doux. Recachez-les en fin d'après-midi où plus tôt si le froid se fait plus vif.
Traitez régulièrement la serre à l'insecticide.

 

horizontal rule

 

                                                                 

 

horizontal rule