Les plantes grimpantes

horizontal rule

Elles montent, elles montent, les grimpantes. Elles embellissent un mur, abritent une rencontre amoureuse, anoblissent une entrée, protègent de la morsure du soleil. Généreuses et très décoratives, glycines, clématites, chèvrefeuilles composent des scènes à la floraison d'autant plus spectaculaire qu'elle semble tomber du ciel. Elles se plaisent dans tous les jardins, font le bonheur d'une pergola, charment les tonnelles. L'essentiel est de bien choisir sa grimpante. Le climat, mais surtout l'utilisation prévue et donc le support qui va de pair, servent de guide au choix à faire parmi les centaines d'espèces et de variétés proposées. Sur un mur nu, sans support, les véritables grimpantes s'accrochent seules ou avec l'aide d'un léger piquetage grâce à des ventouses ou leurs crampons : vignes vierges, hortensia grimpant, lierres, bignones. Contre un grand mur, le mélange grimpantes, treillages décoratifs, est la solution adaptée. Elle convient à celles qui s'enroulent : chèvrefeuilles, clématites, glycines, etc ... ou aux sarmenteuses qu'il faut palisser : jaspins, rosiers ... Sans oublier les arbustes dont le long bois souple se prête à ce type d'utilisation : cognassier, ceanothe... On peut aussi installer sa grimpante sur des fils de fer tendus, des colonnes, qui conviennent aux rosiers plantés en isolés, ou encore sur une palissade. Il y a enfin les supports à créer. Arceaux pleins de majesté pour une entrée, une perspective. Tonnelles, véritables pièces extérieures, jouxtant l'habitation ou dissimulées. Pergolas, idéales pour les fortes et lourdes végétations des glycines ou des rosiers.
 

horizontal rule

Quelle plante grimpante pour quelle utilisation ?

Si vous voulez simplement fleurir rapidement une clôture, choisissez dans la gamme des grimpantes annuelles qui ne durent qu'une saison : ipomée volubilis (3 m), haricot d'Espagne (3-5 m) ou pois de senteur Spencer (1,50-2 m). Ces plantes s'accrochent toutes seules à leur support.
Dans le même but, mais avec en plus l'objectif de planter pour plusieurs années, vous pouvez acheter un plant de grimpante vivace ou arbustive. Vous pouvez céder au charme exotique de la passiflore, mais veillez à choisir l'espèce la moins frileuse, Passiflora caerulea (3-6 m) qui peut être plantée jusqu'en région parisienne. Dans une région à climat plus rigoureux, optez pour le chèvrefeuille Heckrottii, très parfumé et moins encombrant que ses congénères (moins de 3 m).

Pour garnir une pergola, rien ne remplace le rosier grimpant. Le choix est illimité. Veillez toutefois à ce que la vigueur de votre rosier soit adaptée aux dimensions de son support. Et attendez-vous à devoir le tailler régulièrement pour qu'il fleurisse avec générosité.

Sur les murs, les plantes grimpantes ont plutôt un effet protecteur et le choix est très large. Tous les murs, quelle que soit leur exposition, peuvent être habillés de plantes, à condition de respecter le goût et les habitudes d'orientation de celles-ci. Par ailleurs, seul le lierre peut accélérer la dégradation de maçonneries en mauvais état.
Si le mur reçoit peu de soleil, faites appel à la classique vigne vierge, de préférence l'Ampelopsis Veitchii, qui s'accroche toute seule grâce à des ventouses. Vous pouvez également faire preuve d'originalité en adoptant un hortensia grimpant, Hydrangea petiolaris, lui aussi capable de s'ancrer dans le mur grâce à de petites racines. Il peut dépasser les 10 m et donne de grandes inflorescences blanches et plantes en juin-juillet. Attention, il demande un sol plutôt riche et non calcaire. Plantez aussi des clématites (voir : les clématites).
Face au sud prospèrera la glycine de Chine (jusqu'à 10 m), facile à conduire sur de bons fils de fer tendus entre de solides pitons. Alternative possible, les clématites, plus modestes que la glycine dans leurs dimensions. Accrochez-les sur des croisillons préalablement fixés au mur (voir : les clématites).

Pour permettre à une plante grimpante de garnir un arbre, enroulez une grosse corde autour de l'arbre. Plantez votre plante à 40 cm du pied de l'arbre, en biais. Au départ, guidez la plante autour de la corde, elle s'y accrochera ensuite naturellement. Utilisez les clématites (voir : les clématites).

Au pied des grands rosiers, des haies, des pergolas et des treillages, installez des grimpantes annuelles : cobées, eccremonarpus, rhodochiton, ipomées ... au caractère volubile, fou et coloré, qui enrubanneront poétiquement leurs supports. Les grimpantes annuelles permettent en outre de varier facilement chaque année le décor du jardin, que ce soit en changeant d'emplacement ou en utilisant des supports légers et mobiles (simples perches, rames, échalas, tuteurs, bambous). On les utilisera en cas de nécessité, pour habiller temporairement un mur.

horizontal rule

Les nouveaux usages des plantes grimpantes.

A l'ombre fraîche des forêts, vous avez sans doute remarqué les ravissantes moquettes formées par les plantes grimpantes, lierre principalement qui non contentes de partir à l'assaut des cimes, forment de splendides tapis verts sur le sol. Les jardiniers avertis ont vite compris l'intérêt qu'il y avait à copier la nature en utilisant les plantes grimpantes dans les lieux difficilement accessibles pour l'entretien. Beaucoup plus vigoureuses que la plupart des arbustes, les lianes se lancent à l'assaut des terres vierges avec une rapidité foudroyante. Elles peuvent s'entretenir avec une débroussailleuse sans qu'il y ait de dommages à craindre. Évitez de planter des tapis de plantes grimpantes au milieu de plantes naines qui seraient vite recouvertes, et réservez-les à l'ombre propice des arbres et arbrisseaux. Prenez la précaution de tailler chaque année au mois de juin et dans le courant de l'été, les branches qui enlacent les arbustes, cherchant ainsi un appui vers le ciel. Toutes les plantes grimpantes ne forment pas de bons tapis. Au lierre, vous pouvez ajouter la vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia), l'hortensia grimpant (Hydrangea petiolaris) notamment la forme vigoureuse à petites feuilles : tiliaefolia, quelques espèces de clématites (C. alpina, flammula, orientalis, tangutica). Les grands espaces conviennent mieux à un nouveau venu à feuillage persistant, Lonicera japonica 'Hall's Prolific'. Chaque petite pousse de l'année donne des fleurs jaunes et blanches délicieusement parfumées. Essayez aussi Lonicera periclymenum 'La Gasnerie' à fleurs blanches et roses dans le milieu de l'été ; bien que né d'une liane, il a plutôt le comportement d'un arbuste et réussit également parfaitement en massif et en bac. Seules les vraies lianes volubiles ou à racines crampons forment de bons couvre-sol. Évitez de planter des bignones, des rosiers grimpants, des actinidas et les jasmins d'hiver qui donneront de médiocres résultats. Si vous cherchez de la couleur, utilisez le joli feuillage panaché de la vigne vierge Ampelopsis brevipedunculata 'Elegans' ou du chèvrefeuille Lonicera japonica 'Aureoreticulata'.
Certaines variétés de clématites font de bons couvre-sol : Clematis viticella et ses variétés, Clematis integrifolia et ses variétés, Clematis x jouiniana, Clematis x durandii, 'Allanah', 'Comtesse de Bouchaud', 'Mme Van Houtte' et 'Rubromarginata'.

horizontal rule

De fausses grimpantes

Palissées contre un mur, beaucoup de plantes, bien qu'elles ne soient pas classées parmi les grimpantes, se conduisent comme telles. Elles sont versatiles, mais avec un peu d'encouragement, elles y arrivent. Quelques arbustes persistants sont ainsi à palisser au nord et à l'est : Berberis stenophylla, Cotoneaster Franchetti, Crataegus oxyacantha 'Rosea Plena', Daphné odora 'Aureomarginata', Elaeagnus pungens 'Aureomaculata', Escallonia macrantha, Euonymus fortunei, Garrya elliptica, Ilex, Rubus et Viburnum tinus.
Crataegus oxyacantha 'Rosea Plena', l'aubépine commune, forme un habillage plein de charme palissé contre un mur et taillé ; il préfère le soleil. Quand à Elaeagnus pengens 'Aureomaculata', avec son panachage de jaune et ses fleurs très parfumées, il est l'élément idéal à palisser à plat contre la maison, il se taille admirablement.

horizontal rule

Quelques réserves

Méfiez-vous des entortilleuses, qui s'enroulent de façon si inextricable que vous n'arrivez pas à les palisser : les glycines et les chèvrefeuilles en font partie. Il faut les rabattre au mois d'août à la hauteur qui vous paraît la plus pratique et, dès lors, les guider régulièrement, sans vous laisser entortiller ! Quant au Polygonum, c'est lui qui l'emporte dans son combat contre vous... Alors, abdiquez et laissez-le recouvrir la maison de son voile blanc, ou installez-le là où il ne craindra pas de gêner.
Méfiez-vous également de l'exubérant Hydrangea petiolaris, qui se précipite vers les gouttières et le toit sans que vous vous en aperceviez. Pensez plutôt à l'utiliser comme couvre-sol sur un terrain inégal et caillouteux, même à l'ombre; il s'en emparera en le fleurissant à profusion.
Quant au lonicera nitida, ce n'est ni un chèvrefeuille ni une plante grimpante. Il ne fleurit pas et il faut parfois le tailler plusieurs fois dans l'année s'il dépasse les bornes. Utilisez-le plutôt en topiaire : il se laisse tailler aisément.
Ne faites pas confiance au Pyracantha qui devient un très grand arbuste incontrôlable, à moins que vous ne vous armiez de courage et de gants, à cause de ses piquants, pour le rabattre régulièrement. Contre un mur, il forme une superbe tapisserie ou, placé de chaque côté d'une porte, crée rapidement un bel encadrement.
Les vrilles de certaines grimpantes s'enroulent parfois facilement autour de ses voisins, tels les chèvrefeuilles. Surveillez cette exubérante.

horizontal rule

Le pouvoir couvrant

La petite grimpante que vous venez de planter contre le mur vous réserve parfois une mauvaise surprise. Elle peut monter à l'assaut des fenêtres et des gouttières, vous obligeant, un jour, à la tailler drastiquement, ce qu'elle ne mérite pas. Mieux vaut donc connaître à l'avance la capacité couvrante des végétaux.
Pour limiter, si nécessaire, l'exubérance des grimpantes, procédez à une taille raisonnable chaque année et surveillez le palissage pour les guider comme vous le souhaitez et non pas comme elles désirent.

Plante grimpante Capacité couvrante
Bougainvillier 6-20 m2
Buddleia colvilei 3-6 m2
Ceanoths thyrsiflorus 3-6
Campsis 3-10 m2
Clématite 1,50-5 m2
Chèvrefeuille 2-8 m2
Hydrangea petiolaris 6 m2
Jasmin 3 m2
Lierre 3 m2 minimum
Passiflore 2-3 m2
Polygonum 15 m2 minimum
Pyracantha 2-5 m2
Rosier grimpant 2-6 m2 (liane)
Solanum 2 m2
Wisteria 10 m2 maximum

horizontal rule

horizontal rule

 

A FEUILLAGE PERSISTANT A FEUILLAGE PERSISTANT AVEC FLEURS 
Chèvrefeuille du Japon doré Akebia
Fusain grimpant Bignonia capreolata
Holboellia Ceanothus thrysiflorus (à palisser)
Lierres divers Chèvre-feuille de Chine et du Japon
  Clematis armandii
  Clématite des Baléares
  Garrya (à palisser)
  Trachelospermum (pour le Midi)
A FEUILLAGE PERSISTANT ET A FRUITS FEUILLAGE CADUC
Cotonéasters divers Actinidias divers
Photinia Aristoloche
Pyracantha Parthenocissus tricuspidata
Viburnum rhytidophyllum Vitis coignetiae
A FEUILLAGE CADUC ET A FLEURS A FEUILLAGE CADUC ET A FRUITS
Actinidia de Chine Actinidias divers
Bignone Ampelopsis aconitifolia
Bougainvillée (Pour le Midi) Vignes à fruits bleus
Céanothe divers (à palisser)  
Clématites diverses  
Chèvrefeuilles divers  
Glycines  
Hortensia grimpant (Hydrangea petiolaris)  
Jasmin d'Hiver  
Jasmin officinal  
Passiflore  
Polygonum  
Rosiers grimpants (remontants ou non)  
HERBACÉES ANNUELLES HERBACÉES VIVACES
Capucine grande Gesse à grandes fleurs
Cobée grimpante Gesse à larges feuilles
Gourde, calebasse Glycine tubéreuse
Dolique d'Égypte Houblon commun
Haricot d'Espagne Liseron des haies
Houblon du Japon  
Ipomée  
Pois de senteur  
Thunbergia alata  
Eccremocarpus scaber  
VARIETES CADUQUES POUR LE SUD ET L'OUEST VARIETES CADUQUES POUR LE NORD ET    L' EST
Actinidia chinensis Celastrus ordiculatus
Actinidia kolomikta Clematis alpina
Campsis radicans Clematis montana
Ceanothus thyrsiflorus Hydrangea petiolaris
Clematis alpina Lonicera x americana
Clematis tanguica Lonicera periclymenum
Clematis montana Parthenocissus
Jasminum officinale Rosa
Lonicera etrusca Schizophragma hydrangeoides
Rosa Vitis coignetiae
Schizophragma hydrangeoides  
Vitis viniflera  
Wisteria  
VARIETES PERSISTANTES POUR LE NORD ET L'EST VARIETES FLEURISSANT A LA FIN DE L'HIVER OU AU DÉBUT DU PRINTEMPS
Akebia quinata Buddleia auriculata
Pittosporum Camellia sassanide
Garrya elliptica Ceanothus 'Automnal blue'
Pyracantha Chimonanthus praecox
Hedera Clematis cirhosa subsp. balearica
  Garrya elliptica
  Jasminum nudiflorum
  Lonicera fragrantissima
  Lonicera x purpusii
  Lonicera standishii
  Vibrunum x bodnantense
  Viburnum farreri

horizontal rule

 

Certaines refusent de grimper pendant les deux ou trois premières années. Patientez ; elles partiront en flèche dès qu'elles se seront habituées à leur installation. D'autres, tels les rosiers, gagnent en floraison si, au départ, vous guidez quelques branches à l'horizontale.
A la plantation, ménagez un écart de 40 centimètres entre le mur et le trou de plantation. Si un tuyau, des fondations ou quelque autre obstacle contrarient la mise en place en pleine terre, recourez au bac, construit contre un mur, qui offre une excellente protection aux plantes et des possibilités de palissage.
Une fois le trou creusé, remplissez-le d'eau et ameublissez les côtés. Garnissez-le d'un mélange composé de 1/3 de compost ou de fumier bien décomposé, 1/3 de sable et 1/3 de bonne terre de jardin. Placez le végétal de biais pour que les racines s'éloignent du mur et pour diriger la tête vers le support.

La taille, si elle est souvent indispensable, ne stimule pas toujours la floraison, mais parfois la pousse du feuillage. Gardez en mémoire que pour obtenir de bons résultats, la taille s'effectue après la floraison ce qui laisse à la plante le temps de préparer celle de l'année suivante. Pour que la taille encourage la floraison, ou la fructification s'il s'agit de fruitiers, elle doit être faite le plus près possible des branches principales. La suppression des pousses malingres, enchevêtrées, risquant de cacher des pousses florales est en outre nécessaire, de même que l'élimination, en mars, avant le départ de la nouvelle végétation, des parties atteintes par le gel ou le vent, si nécessaire. Profitez d'une douce journée de décembre pour les nettoyer. Supprimez les branches desséchées, malades ou trop âgées. Dégagez les branches des supports pour y voir plus clair et mieux tailler les pousses. Coupez les rameaux des rosiers grimpants à 10 cm de la branche principale, les pousses de la glycine à deux yeux des charpentières. Une coupe radicale, avec l'éradication des branches non désirées ne s'impose que si la plante, devenue trop exubérante, déborde de la partie du mur qui lui est allouée.
 

Profitez des séances de taille pour réparer les supports : réparez ceux qui sont abîmés en remplaçant les lattes de bois et en reclouant les treillages. Sur les parties métalliques, passez un produit antirouille suivi d'une nouvelle couche de peinture. N'oubliez pas qu'il existe d'autres couleurs que le vert ferronnerie ou le blanc : pensez notamment aux gris et aux bleus, de plus bel effet.

 

horizontal rule

 

Choisissez une plante grimpante :

• Actinidia • Akébia • Anredera • Aristoloche • Bignone • Bougainvillée • Boussingaultia • Campsis • Canarina • Chèvrefeuilles • Clématites • Cobée • Convolvulus • Dolique • Eccremocarpus • Glycine • Haricot d'Espagne • Hedera • Holboellia • Hortensias grimpants • Houblon • Humulus • Ipomée • Lierre • Mandevilla • Maurandya • Mina • Muehlenbeckia • Parthenocissus • Passiflores • Periploca • Pois de senteur • Quamoclit • Rhodochiton • Ryncospermum • Schisandra • Schizophragma • Solandra • Solanum • Sollya • Thunbergia • Tibouchina • Trachelospermum • Vigne vierge • Volubilis • Wattakata • Wisteria •

 

 

horizontal rule