L'arrosage

horizontal rule

Les besoins en eau

Après l'entretien du gazon, cette opération est celle qui nécessite le plus de vigilance. Vous n'obtiendrez pas de bons résultats avec quelques arrosoirs vidés par-ci par là : un arrosage superficiel est peu efficace. Les racines devant chercher leur eau en profondeur, ce n'est pas le collet de la plante qui a soif. Pour preuve : arrosez, puis creusez à la fourche ; vous constaterez que la terre n'est humide qu'à une dizaine de centimètre de profondeur et encore, ce qui démontre que les racines n'ont pas été atteintes. N'arrosez jamais en plein soleil, mais attendez le soir quand le jardin est à l'ombre.
En dehors des saisons de pluie, les besoins en eau sont les suivants :
- pour les arbres, 5 litres par jour ;
- pour les arbustes, 2 litres par jour s'ils mesurent moins de 1 mètre de haut ;
- pour la pelouse, 4 litres par mètre carré et par jour ;
- pour les fleurs, 5 litres par mètre carré et par jour ;
- pour les haies nouvelles, 10 à 15 litres par mètre de plantation..
Les plantes en pot peuvent être avantageusement trempées dans un seau d'eau.
Pour savoir si l'arrosage est de mise, prenez une petite pelle et creusez à 10 centimètres de profondeur : voyez si la terre est humide, si non, arrosez.

horizontal rule

A chaque situation son type d'arrosage


Vous devez prévoir plusieurs systèmes, en fonction des plantations. Ainsi, les semis nécessitent un arrosage vaporisé et non le jet qui les abîme ; les fleurs épanouies ne doivent jamais recevoir l'eau en arrosage direct, elles puisent l'eau dans la terre et c'est donc la terre qui doit être arrosée en conséquence. Sachez aussi que mieux vaut arroser beaucoup et moins souvent que peu et fréquemment, et que le mulch appliqué sur un sol bien mouillé préserve longtemps l'humidité dans le sol.
- Pour la gazon, le système le plus facile à installer est un arroseur "canon" ou spinkler, monté sur pivot et relié par un tuyau à un robinet, qui distribue l'eau en pluie fine. Il en existe sur trépied ou oscillant à poser directement sur le gazon. Seule contrainte : vous devez le laisser opérer longtemps et vous déplacer aussi souvent que nécessaire pour le changer de place, selon la surface à arroser.
- pour les bacs, la micro-irrigation, avec un tuyau percé à intervalles réguliers, est efficace.
Pour les massifs et les plates-bandes, le goutte-à-goutte fourni par un tuyau posé au sol ou une tuyère enterrée, se soulevant sous l'effet de la pression, est le plus adapté.
- Pour les arbres et les arbustes nouvellement plantés, le goutte-à-goutte posé dans une légère cuvette autour de l'arbre, à 50 centimètres du tronc, doit être branché suffisamment longtemps pour que l'eau pénètre profondément.
Si l'arrosage ne peut être entrepris assez souvent, le mulch s'impose au pied de l'arbre, quel qu'il soit.
Vous pouvez vous adresser à un spécialiste ou faire l'installation vous-même. Les fournisseurs de matériel d'arrosage délèguent d'ailleurs volontiers sur place une personne qualifiée pour dresser un plan d'arrosage, les éléments nécessaires étant, par la suite, achetés et installés par vous.
 

horizontal rule

Les plantes d'intérieur : arroser en surface ou dans la soucoupe ?

Il faut mieux ne pas mouiller les feuilles "poilues" comme celles des saintpaulias par exemple. Mais on peut arroser par le dessus sans mouiller les feuilles, avec un arrosoir à bec fin. Si on arrose par le fond en mettant de l'eau dans la soucoupe, il faut s'assurer que l'eau remonte bien par capillarité jusqu'en haut, et d'autre part, alterner avec des arrosages "par le haut". Il faut en effet lessiver les sels minéraux qui ont tendance à se concentrer dans la terre avec l'arrosage par le bas. La même remarque s'applique aux contenants pourvus d'une mèche.
 

horizontal rule