La rocaille

horizontal rule

 

Beaucoup d'entre nous rêvent d'une scène de rocailles dans le jardin. Bien peu réussissent vraiment dans son élaboration. Et pourtant, il n'est nul besoin d'être un grand spécialiste, un peu de bon sens et le tour est joué. Une rocaille n'est pas un simple amas de cailloux orné de quelques plantes. En premier lieu, il faut construire l'architecture. Une rocaille s'appuie le plus souvent sur un talus, une pente de garage ou un escalier. L'idéal serait de posséder dans son jardin des pierres qui affleurent naturellement, ce qui n'est pas le cas la plupart du temps. Procurez-vous une quantité appréciable de pierres afin d'obtenir une rocaille bien fournie. Disposez vos pièces en respectant une certaine pente. En second lieu, choisissez bien vos plantes. La gamme est très vaste mais on veillera à constituer une certaine harmonie et d'éviter le mélange des couleurs à tout prix. Veillez à ce que la végétation de certaines plantes ne prenne pas le dessus sur les autres.
Si votre terrain est plat, vous aménagerez votre rocaille en aménageant de légères dénivellations sur le sol.

Les règles de base


Quelle que soit la formule adoptée, la préparation de la terre compte, et le compost bien décomposé, la tourbe ou le terreau de feuilles entrent dans sa composition. Nul besoin d'une grosse épaisseur de terre, du remblai recouvert de 30 centimètres de terre végétale contente bon nombre de plantes.
Pour les pierres, rassemblez des galets (pas sur les plages, c'est interdit) et des cailloux en tenant compte de leur couleur. Vous pouvez aussi acheter du tuf ; il s'associe bien à l'androsace, à la campanule et à la saxifrage qui aiment s'introduire dans les fissures des roches, comme toutes les plantes de montagne. Enterrez toujours les pierres en partie : ainsi elles aident à former des groupes de plantations. Si vous n'en trouvez pas, réalisez-les vous-même, de la taille voulue, puis comblez les espaces entre elles avec des poignées de petites pierres ou de gravillons, vendus en sac de 10 kilos en jardinerie. Le résultat ressemble à une moraine.
Pour créer des pierres, procédez de la façon suivante :
- procurez-vous des cartons de taille différente ;
- préparez un mortier composé de 1/3 de sable, 1/3 de tourbe, 1/3 de ciment ; mélangez bien et ajoutez de l'eau pour obtenir une boue épaisse ;
- placez quelques cailloux plats, petits et grands, au fond des cartons ;
- remplissez-les du mélange et enfoncez une ou deux pierres dedans, en gardant une de leur face visible ;
- attendez dix jours, puis dégagez les pierres et les cailloux du fond au marteau ;
- brossez et humidifiez les "pierres" ainsi obtenues, puis mettez-les en place après trois jours de séchage à l'air.
Vous pouvez aménager une rocaille même sur un terrain plat. L'idéal est de trouver un emplacement dégagé, très lumineux, mais pas nécessairement en plein soleil. Prévoyez un système d'arrosage (les goutteurs enterrés constituant l'idéal). Le mélange terreux doit être drainant car les plantes alpines craignent avant tout l'eau stagnante. Ne voyez pas trop grand : vous pourrez toujours augmenter la surface.
Pour une rocaille de 3 m de large, ne dépassez pas 1 m de haut et placez des gros blocs de 70 à 100 litres (70 cm de long, 40 à 60 cm de large, 15 à 25 cm d'épaisseur). Si elle mesure 5 m de m de long, il faut de 7 à 9 m3 de matériaux : de 3 à 4 m3 de roches, 3 m3 de terre et 2 m3 de gravier (5-15 mm), non calcaire.
Pour planter dans une fissure, il faut souvent aplatir la motte (c'est mieux que la plantation de végétaux à racines nues) et vérifier que la cavité est bien remplie de terre, car une proche d'air entraînerait le dessèchement des racines.
En moins d'un an, la composition ressemble à un paysage de montagne.

 

La plantation


Les différents microclimats ainsi créés autorisent la culture de plantes variées mais la crédibilité d'une rocaille tient aux végétaux implantés : il est impératif qu'ils soient typiques des paysages d'altitude. 
Installez-les dans 30 à 40 centimètres de terre rapportée.
Tablez sur les petits conifères, qui constituent un élément essentiel. Les conifères constituent une excellente transition et un lien entre la maison et la rocaille. Jouez avec les hauteurs, les silhouettes, les couleurs, pour obtenir un décor équilibré et naturel. En petites boules, à port étalé ou fièrement dressé, les petits conifères habilleront les pierres de la rocaille toute l'année.
Chez les conifères nains, il n'y a que l'embarras du choix grâce à la grande diversité des tailles, des formes et des couleurs. Leurs volumes tracent d'intéressants dessins, prostrés, ils rampent, ils se dressent de leur rondeur globuleuse, compacte ou ébouriffée, ils se prennent pour des bonsaïs quand ils imitent leurs grands frères. Pièces maîtresses d'un jeu végétal, les règles simples sont contrastes et harmonie. Dans le domaine de la couleur, on les nomme Aurea ou Gold quand ils sont couverts d'or. Les bleutés sont de véritables beautés. On peut tirer beaucoup d'une composition à base de petits conifères qui sont indispensables pour décorer la rocaille toute l'année. Rustiques, résistants au froid et à la sécheresse, ils restent en place de nombreuses saisons sans soins particuliers.
Pour une rocaille plus importante, sélectionnez des variétés atteignant 2,50 mètres de haut tels le Picea glauca 'Albertiana Conica' et l'érable japonais, très décoratif, au feuillage découpé et aux belles couleurs automnales.
Complétez le tableau avec quelques plantes vivaces : groupez-les par trois ou quatre, selon leur importance, parmi des bulbes printaniers dont elles prendront la relève en floraison. Inutile de leur donner de l'engrais, elles n'en raffolent pas. Commencez par les plus faciles : corbeille d'or, gazon d'Espagne, petites campanules, euphorbes ou joubarbes.
Laissez 30 à 40 centimètres entre chaque groupe, une rocaille étant rapidement envahie. Pour arriver à un résultat harmonieux, commencez par disposer les conifères et les plantes à feuillage persistant : l'installation des autres variétés sera facilitée.

Les bons gestes

 
La rocaille est un endroit un peu spécial dans le jardin. Le plus souvent, elle a été artificiellement créée et les plantes qui la composent ont des besoins bien spécifiques. Donnez-lui un petit coup de pouce pour qu'elle traverse l'hiver sans (trop) de pertes et en novembre ou décembre, profitez d'une belle journée, lorsque la terre n'est pas gelée, pour la nettoyer soigneusement.
> Évitez de piétiner la terre : la majorité des plantes de rocaille aiment les terres bien drainées qui ne retiennent pas l'eau. Tasser le sol en marchant aboutit à l'effet inverse : la terre se compacte et l'eau s'évacue moins bien.
> Entourez la base des plantes d'une poignée de gravillons. Cela permet de maintenir le collet des plantes (la partie entre les racines et le début des tiges) plus au sec. C'est en effet souvent cette partie qui pourrit la première, par exemple chez les érodiums, les phlox, les primevères.
> Si les longues périodes de pluie sont annoncées, mettez certaines plantes au sec en étendant dessus plusieurs grosses poignées de feuilles bien sèches (pour l'aération) et une feuille en plastique maintenue aux quatre coins par des sardines. Les plantes de rocaille meurent bien plus fréquemment d'un excès d'humidité que du froid. Les léwisias et les saxifrages, par exemple, apprécieront le traitement.
> Au mois de Mai, si les premières plantes de rocaille de tout début de printemps ont cessé de fleurir, vous pouvez commencer à les bouturer, à les diviser ou simplement vous pouvez rabattre les vieilles touffes.

 

VIVACES  OU  BULBEUSES  A  FLORAISON  DE  FIN D' HIVER

Anémone hépatique

Bergénia
Chinodoxa Crocus
Eranthis Fritillaire pintade
Hellébore hybride Iris à long style
Iris reticulata Narcisse à petites fleurs
Perce-neige Primevère
Puschkinia Scille de Sibérie
Triteleia  
VIVACES  OU  BULBEUSES  A  FLORAISON  PRINTANIÈRE
Aethionema Ail doré
Aster des Alpes Aubrieta
Bugle commune Buglosse-myosotis
Campanule naine Céraiste
Corbeille-d'argent (Arabis) Corbeille d'or
Corydalis bulbeux Fritillaire pintade
Geranium sanguineum strictum Gypsophile rampante
Hélianthème Ibéris
Iris nain Jacinthe
Jonquille Muguet
Muscari Narcisse
Oeillet mignardise Pervenche
Phlox nains printaniers Primevère auricule
Sagine Saxifrage divers (gazon turc ...)
Tulipes diverses  
VIVACES  OU  BULBEUSES  A  FLORAISON  ESTIVALE
Armeria (Gazon d'Espagne) Camomille romaine
Campanule naine Chrysogonum
Hypericum olympicum Jourbarde (Sempervivum)
Nepeta x faassenii Oeillet deltoïde
Cyclemen d'Europe Dahlia très nain
Erigeron karvinskianus Gypsophile rampante
Hosta lancifolia Rosiers miniatures
Sagine (tapis permanent) Sedum divers
Silène Solidago 'Golden Dwarf'
VIVACES  OU  BULBEUSES  A  FLORAISON  AUTOMNALE
Aster nain Amaryllis d'automne (Sternbergia)
Colchique Cyclamen de Naples
Népéta Plumbago (Ceratostigma)
safran d'automne  
VIVACES  OU  BULBEUSES  A  FLORAISON  HIVERNALE
Eranthis Héliotrope d'hiver
Iris à long style Perce-neige
Rose de Noël (Helleborus nigra)  
AUTRES  PLANTES  POUVANT  ÊTRE  INTRODUITE  DANS  LA  ROCAILLE
Agératum Alysse odorant
Bégonia nain Capucine naine
Echeveria glauca Felicia amelloides
Ficoïde tricolore Fuchsia nain
Gazania Julienne de Mahon
Lobelia erinus Némésie d'Afrique
Némophile (à fleurs bleues) Oeillet d'Inde nain
Pétunia nain Pourpier à grandes fleurs
Pyrèthre doré Saxifrage
Thlaspi blanc Zinnia très nain (15-20 cm)
Acaena Achillea tomentosa
Aconitum Ageratum
Alyssum Anaphalis
Anémone Arabis
Aster Alpinus Aubrieta
Campanula rotundifolia Campanule portenschlagiana
Corydalis Cyclamen
Dianthus alpinus Erigeron
Eryngium alpinum Erysimum
Genista Gentiana
Geranium Iris pumila
Lychnis alpina Oenothera
Papaver alpinum Penstemon
Phlox subulata Potentilla nitida
Primula Jourbarbes
Thymus Veronica
Viola Arum maculatum
ARBUSTES
Bruyères diverses Floraison en hiver
Rhododendron praecox "
Daphné bois joli "
Daphné cneorum "
Sarcococca "
Azalée japonaise Fleurit au printemps
Berberis verruculosa "
Cotoneaster congestus "
Genista sagittalis "
Berbéris buxifolia 'Nana' "
Betula nana "
Cotonéaster dammeri "
Leucothoe "
Cytisus "
Bruyère callune Floraison estivale
Hypericum calycinum "
Lespedeze thunbergii "
Rhododendron ferrugineum "
Romarin "
Hypericum 'Hidcote' "
Lavande "
Potentille frutescente "
Rosiers miniatures "
Bruyères d'hiver : Erica carnea et darleyensis Floraison en hiver
Conifères nains à feuillage coloré Intéressant en hiver
Cotoneaster congestus Fruits en automne
Cotoneaster horizontalis "
Cotoneaster dammeri "
Cotoneaster microphyllus "
Acer palmatum 'Dissectum Atropurpureum Belles couleurs automnales
Acer palmatum 'Garnet' "
CONIFERES
Abies balsamea Bleuté et de forme étalée
Juniperus communis 'Compressa' A planter en groupe
Juniperus chinensis 'Cinerea Globosa'  
Juniperus Sabina 'Tamariscifolia'  
Juniperus communis 'Stricta'  
Pinus densiflora 'Umbraculifera' Version plus petite du pin parasol et qui se plaît dans un climat plus frais
 Pinus mugo et ses variétés  
Pinus pumila 'Glauca' Bleuté
Pinus sylvestris  
Tsuga canadensis 'Nana'  
Picea Glauca 'Conica'  
Picea Glauca 'Alberta Globe'  
Picea Pungens 'Globosa'  
Chamaecyparis Obtusa 'Nana Gracilis'  
Chamaecyparis 'Ellwoodii'  
Junipérus 'Blue Star'  
Thuya 'Danica'  

GRAMINEES

Agrostis alpinus  
Carex  
Festuca  

horizontal rule

Les trois pierres de Bouddha

Cette rocaille très dépouillée existe dans la plupart des temples au Japon. C'est une formule méconnue en Occident et facile à adopter pour étendre un patio ou réduire la surface d'une pelouse. Il s'agit de placer trois grosses pierres en triangle : une de forme conique, ou colonne, érigée, et les deux autres à plat. Plus leur taille s'avère conséquente, plus la place qui leur est consacrée peut être importante. Inutile d'encombrer l'espace de plantes : la beauté de la composition réside dans son dépouillement. Choisissez de n'y placer qu'un seul arbre : cerisier à fleurs, Junipérus, Pinus ou Tsuga canadensis. Un tapis d'Acaena, d'Arenaria ou de Thymus est acceptable, et un sol de gravillon augmente le charme de ce jardin.

horizontal rule