Les boutures

horizontal rule

C'est l'une des façons les plus sûres pour propager les plantes vivaces et bon nombre d'arbustes. Elle s'applique aux tiges, aux feuilles, aux talons, aux racines. Les boutures sont prélevées toute l'année, sauf en période de gel, et, pour les racines, prélevées uniquement pendant le temps de dormance de la plante.
 

horizontal rule

Boutures de tiges Boutures de pousses latérales

Boutures de racines et de rhizomesBoutures de feuilles

horizontal rule

Boutures d'hiverBoutures d'août

horizontal rule

BOUTUREZ :

Les agératumsLe scheffleraLa vigne

Les arbustes à petits fruitsLes plantes grassesLes rosiers

 

horizontal rule

horizontal rule

Boutures de tiges

Cette multiplication s'opère généralement au printemps, mais elle est possible en toute saison. Il suffit de couper, sous un nœud,  un ou plusieurs rameaux vigoureux de 8 à 15 cm. Choisissez une tige sans fleur et coupez en biais sous un noeud avec un greffoir bien aiguisé. Préparez la bouture en enlevant les feuilles inférieures et en coupant les feuilles médianes de moitié. Conservez entières les feuilles du haut. Il existe plusieurs méthodes.

Pour herbacées. Prélevez une tige avec talon ou une jeune tige de 7 ou 8 centimètres au début de la croissance de la plante - sève montante -, coupée en biais sous un noeud avec un greffoir bien aiguisé. Choisissez une tige sans fleur. Retirez les feuilles du bas. Plantez-la dans un pot en laissant dépasser 3 centimètres, arrosez régulièrement et gardez sous châssis jusqu'à la saison suivante de mise en terre.

La première méthode consiste à mettre une ou plusieurs boutures dans un récipient (bouteille ou bocal) rempli d'eau, additionnée ou non d'hormone de bouturage. Les racines étant suffisamment développées (au moins 2 cm), on les repique dans un mélange terreux approprié.
Plantes concernées
: les Impatiens.

La seconde méthode demande une préparation plus longue au départ, mais évite le rempotage, toujours délicat pour les racines fragiles. Il s'agit de mettre chaque bouture dans un godet de tourbe biodégradable rempli de vermiculite humide (en vente dans le commerce). Auparavant enduisez la coupe de poudre d'hormone. Placez le godet dans un autre pot, de préférence en terre cuite, contenant le compost adapté à la plante en veillant à laisser aux futures racines un espace vital suffisant. Poussant à travers le godet qui se désagrège, les racines se trouvent directement en place dans leur milieu de culture. Pour éviter l'évaporation de la vermiculite durant la formation des racines, entourer godet et pot dans un sac en plastique transparent fermé à sa partie supérieure.
Plantes concernées : Impatiens, Lobelia.

On peut aussi piquer les boutures dans une caissette remplie d'un mélange à parts égales de terreau et de sable. Arrosez puis couvrez la culture d'un film en plastique transparent et placez-la dans un endroit légèrement ombragé. Enlevez le film en plastique lorsque les boutures développent des jeunes feuilles au sommet. En fin d'automne, déménagez la caissette sous châssis ou en serre froide. Repiquez les boutures racinées en mars dans des godets individuels. Mettez en place au mois d'octobre.
Plantes concernées : le troène.
 

horizontal rule

Boutures de pousses latérales

Les boutures sont prélevées à la fin de l'été, en prenant soin de choisir les pousses latérales dépourvues de boutons. L'enracinement se fera dans un mélange de tourbe et de sable. Le premier hiver, rempotez et conservez les jeunes plants à l'abri, tout comme on le fait avec les géraniums.
Plantes concernées : Penstemon heterophyllus 'Blue Spring'.
 

horizontal rule

Boutures de racines et de rhizomes

Cette méthode permet d'obtenir un grand nombre de plantes. On la pratique pendant les mois d'hiver, sauf pendant les périodes de gel.

Vers la fin de l'automne ou de l'hiver (avant et après la période des gelées pour abîmer le moins possible le système radiculaire) déterrez soigneusement le pied-mère à bouturer. A l'aide d'un couteau tranchant, retirez les racines en bon état, choisissez-les bien développées, ni trop fines, ni trop grosses, et coupez-les par morceaux de 5 centimètres. Dans une caissette, préparez un mélange de terre, de tourbe et de compost. Disposez les tronçons de racine à plat, ou verticalement si leur diamètre est gros comme un doigt, en les espaçant de 1 centimètre les uns des autres. Recouvrez-les de 1 à 2 centimètres de sable ou de terre et arrosez.
Pour la bouture de rhizome, n'utilisez que les portions possédant au moins un départ de feuilles. Posez-les à plat dans une terre sablonneuse.
Placez la caissette sous châssis jusqu'à l'automne suivant.
Si vous arrachez le pied-mère avant fin décembre, attachez les  racines ensemble, étiquetez-les et mettez-les à l'abri du gel. Le vrai travail commencera au mois de janvier.
Plantes concernées : Acanthus balcanicus, Anchusa azurea, Anemone japonica, Brunnera macrophylla, Centaurea montana, Crambe cordifolia, Dodecatheon media, Echinops, Eryngium, Filipendula Hexapetala, Geranium, Limonium, Macleaya cordata, Papaver orientale, Pholx paniculata, Primula denticulata, Rodgersia, Verbascum, Paeonia officinalis.

Certaines espèces, comme Anchusa azurea, Papaver orientale et Verbascum, ne doivent pas être complètement enfouies en terre ; il faut les placer dans un sillon, de façon à ce que la partie supérieure dépasse, parce que c'est à partir de là qu'elles se développent.

Les yeux se développent au bout de 20 à 40 jours, à une température de 10 à 12°C. Les boutures enracinées sont mises en pot et seront placées en pleine terre à l'automne. Les boutures de racines de Phlox paniculata, Papaver orientale et Paeonia officinalis peuvent être mises directement en pleine terre, mais il faut les protéger du soleil.
 

horizontal rule

Boutures de feuilles

Cette méthode, surtout utile pour les plantes de serre, doit être pratiquée à une température de 18°C. Détachez avec un couteau pointu une grande feuille saine de la plante et sectionnez les plus grosses nervures ; cela empêche la sève de circuler et permet l'enracinement sous la coupure. Placez la feuille, retournée, sur un mélange de 1/3 de terre, 1/3 de sable et 1/3 de tourbe. Elle s'enracinera au niveau des coupures.

Certaines plantes grasses, telles Crassula cooperi, peuvent être multipliées par bouturage.
1 - Garnir un pot d'un drainage et d'une couche de terre à cactées.
2 - Couper un brin de la plante. L'effeuiller.
3 - Enfoncer doucement chaque feuille dans le sable, la cassure vers le bas.
4 - Arroser. Ne pas couvrir le pot. Placer à l'abri du soleil, à la température ambiante. De jeunes plantes pousseront à la base des feuilles.

horizontal rule

horizontal rule

Au mois le mois

Boutures d'hiver. En plein mois de janvier on peut commencer à bouturer les chrysanthèmes à grosses fleurs. Prélever de belles boutures de 8 à 10 cm de long sur un sujet vigoureux. Les boutures prélevées près du sol s’enracinent plus vite . Trancher sous un œil une pousse qui ne porte pas de bouton en formation. Couper la paire de feuilles inférieures, humidifier légèrement la base de la bouture et la tremper dans une poudre d’hormones de bouturage. Repiquer les boutures par cinq en pot de 10 cm de diamètre contenant un mélange fait d’une part de sable de rivière, une part de tourbe humide, quatre parts de terreau. Ne pas aérer pendant 5 jours. Ombrer et maintenir à une température de 12 à 15°c pas plus. Puis aérer. L’enracinement se fait en quinze jours. On peut alors sortir le pot à 8°c  en pleine lumière. Rempoter lorsque les racines ont 3 à 4 cm de long.
Profitez de l'hiver pour donner à vos plantes-totems une nouvelle jeunesse : bouturez les cordylines, yuccas, dracaenas et tous les ficus.

 

Boutures d'août. Les bois aoûtés sont, au mois d'août, parvenus au fait de leur pousse mais restent assez tendres pour favoriser la formation de racines. Les bois très lisses (hortensias) s'enracinent donc mieux que les plus rugueux ou épineux (certains rosiers ...) Dans tous les cas, bouturez les rameaux de l'année, à l'étouffée (un sac en plastique transparent suffit), dans un milieu poreux qui retiendra bien l'air humide. Aérez si la condensation est excessive. 

 

horizontal rule

horizontal rule

 

Boutures d'Ageratums

On peut les bouturer en septembre, solution que permet d'obtenir des plants forts et trapus tôt en saison. Cette opération se pratique en fin de mois et consiste à planter 4 ou 5 boutures, dont on aura supprimé les boutons floraux en pots de 10 cm de diamètre, emplis d'un mélange de bonne terre et de sable. La principale difficulté consiste à placer ces pots en un endroit suffisamment chaud jusqu'au printemps prochain, époque à laquelle il y aura lieu de rempoter séparément les boutures qui subiront un pincement destiné à favoriser leur ramification. Les couches chaudes avec châssis ou les serres de multiplication sont pratiquement nécessaires pour réussir ces boutures en période hivernale.

 

horizontal rule

Boutures de Schefflera

Au printemps, prélevez sous un noeud foliaire des boutures de tiges, terminales ou non, de 7,5 ou 10 cm. Enlevez les feuilles du bas et plonger la plaie dans une poudre d'hormones. Plantez les boutures dans des pots de 8 cm, remplis d'un mélange humide à volume égal de sable, de tourbe et de perlite. Les enfermer dans un sachet de plastique transparent ou dans une caissette de multiplication chauffante ; maintenir la température entre 18 et 24°C ; au-dessous les boutures risquent de pourrir. Si la lumière est vive et tamisée et la chaleur soutenue, l'enracinement se fera en trois ou quatre semaines. Quand la croissance reprend, découvrir peu à peu les plants pendant une quinzaine de jours et arroser pour que le mélange soit tout juste humide. Une fois les jeunes plants découverts, les exposer à une lumière vive, les arroser modérément et fertiliser tous les mois avec un engrais liquide ordinaire jusqu'à ce qu'un fin réseau de racines se voie à la surface du mélange. Ce réseau sera visible lorsque deux ou trois feuilles auront fait leur apparition. Rempoter alors les plants dans des pots remplis d'un mélange à base de terreau.
Si les bourgeons terminaux ne sont pas régulièrement pincés, tuteurez la tige principale à mesure qu'elle grandit.

 

horizontal rule

Bouturer la vigne

Les boutures de vigne sont faciles à réaliser. Profitez de la taille d'hiver pour faire provision de boutures "à sec".
Prélevez des tronçons de sarments de l'année munis de 3 ou 4 bourgeons (yeux) maximum. Vous pouvez leur conserver une crossette ou un talon pour accroître la surface sur laquelle apparaîtront les racines. Repiquez-les en terre légère (ajoutez du sable au besoin) directement en place. Sinon, vous devrez les transplanter ou les installer dans un grand pot. Enfoncez-les de manière à laisser un oeil ou deux. Elles démarreront en avril, mais ne les déplacez pas avant l'automne, voire la fin de l'hiver prochain.

 

horizontal rule

Bouturer les arbustes à petits fruits

Les boutures des arbustes à petits fruits sont faciles à réaliser. profitez de la taille d'hiver pour faire provision de boutures "à sec". Lors de la taille d'hiver, qui consiste à éliminer les branches les plus âgées, récupérez des jeunes rameaux longs de 20 à 25 cm. Vous opterez pour une bouture simple, une bouture à talon ou une bouture à crossette. Enterrez-les de façon à laisser apparaître un ou deux yeux.

 

horizontal rule

Bouturer les plantes grasses

On peut multiplier les plantes grasses par boutures de tiges.
1 - Au printemps, garnir un petit pot d'un drainage et d'une couche de terre à cactées.
2 - Choisir des pousses ou une extrémité de tige ayant au moins 2 paires de feuilles saines et une pointe de végétation. Coupez au ras d'une paire de feuilles.
3 - Tailler la tige juste au-dessous d'une feuille.
4 - Enlever la dernière paire de feuilles.
5 - Tremper la coupe dans de la poudre d'hormones. Secouer l'excédent.
6 - Faire un petit trou dans le centre du pot.
7 - Planter la bouture. L'extrémité de la tige doit toucher le fond du trou. Bien arroser ; mettre à l'abri de la lumière à température ambiante.
8 - Les plantes grasses étant riches en eau, ne pas les recouvrir pour favoriser l'enracinement; car la plante risquerait de pourrir. Si elle pourrit, prélever de nouvelles boutures et les laisser sécher pendant 3 jours avant de planter.
9 - Une fois plantées, les jeunes plantes peuvent rester dans les petits pots jusqu'à complet enracinement.

 

horizontal rule

Bouturer les rosiers

Au mois de septembre bouturez les rosiers. Préférez les tiges souples aux raides.
- choisissez-les de 25 à 30 centimètres de longueur et taillez-les en biais ;
- retirez les feuilles et les épines en ne laissant qu'un petit bouquet au sommet ;
- creusez une tranchée à l'ombre et versez 4 à 5 centimètres de sable grossier au fond ;
- trempez l'extrémité des tiges dans la poudre d'hormones et placez celles-ci dans la tranchée en complétant par 5 à 6 centimètres de terre légère ;
- tassez bien et arrosez ;
- quinze à seize mois plus tard, mettez les boutures en place.