Les persistants

horizontal rule

Rois incontestés des jardins en hiver, les persistants regroupent un nombre impressionnant de plantes qui, de la vivace à l'arbre, vous permettront soit de vous placer à l'abri des vents et des regards, soit de créer une toile de fond, soit de ponctuer l'espace, soit d'égayer le jardin à l'arrivée des frimas. En dehors du fait qu'ils ne se dénudent pas pendant l'hiver, ils offrent aussi l'avantage d'amortir les bruits de la ville et de gommer parfois la laideur environnante. Ils offrent de plus un choix considérable.

Choisissez parmi la liste de végétaux suivante :

Arundinaria  
Azalea  
Berberis stenophylla  
Buxus  
Calluna  
Camellia  
Caragana  
Carpenteria californica  
Ceanothus arboreus  
Cistus  
Cotoneaster  
Daphne  
Elaeagnus  
Erica  
Escallonia  
Euonymus fortunei  
Fatsia japonica  
Gaultheria  
Genista hispanica  
Genista lydia  
Halimium  
Hebe  
Helianthemum nummularium  
Hypericum  
Ilex  
Kalmia latifolia  
Lavandula angustifolia  
Ligustrum  
Magnolia grandiflora  
Mahonia  
Nandina  
Olearia  
Osmanthus  
Pachysandra terminalis  
Pittosporum  
Prunus laurocerasus  
Prunus lusitanica  
Pyracantha  
Quercus ilex  
Rhododendron  
Rosmarinus  
Rubus  
Ruscus  
Salvia officinalis  
Sarcococca  
Senecio x greyi  
Skimmia  
Vibrunum x burkwoodii  
Viburnum carlesii  
Viburnum davidii  
Viburnum rhytidophyllum  
Yucca  

 

Ou choisissez-les en fonction de l'usage que vous souhaitez en faire :

Pour vivre à l'abriPour ponctuer l'espacePour créer une toile de fondPour égayer le jardin

  

horizontal rule

  

Pour vivre à l'abri

Les persistants les plus vigoureux formant des écrans opaques tout au long de l'année viennent immédiatement à l'esprit dès qu'il s'agit de cacher un pylône ou un bâtiment, d'arrêter le regard des voisins ou de se protéger des vents et des courants d'air dans les endroits exposés. L'erreur la plus courante consiste à dresser un écran, un véritable mur de verdure en entourant tout le jardin d'une haie de persistants, souvent choisis parmi les conifères, qu'il faut tailler deux fois dans l'année pour respecter la législation et continuer à profiter un peu du soleil. En effet, un mur limité à deux mètres n'empêche pas de voir au-dessus et ne diminue pas la force du vent. Au contraire, il l'accentue et le transforme en tourbillons. Un mur de verdure occupe beaucoup de place et stérilise une largeur de terrain importante, au détriment d'autres plantes plus décoratives.

Essayez de disposer des persistants aux points les plus stratégiques. Un groupe de trois ou cinq persistants, pas forcément identiques, disposés en arc de cercle face aux vents dominants et épaulés par des arbustes caducs, peut suffire à dévier les courants d'air sans vous donner l'impression d'être enfermés. Même raisonnement avec les problèmes de voisinage : placez un ou plusieurs persistants non taillés sur l'axe de vue.
Une autre technique est de placer ces écrans au plus près de l'endroit à protéger au lieu de les disposer en périphérie du jardin, vous créerez ainsi une atmosphère plus intime. Et dans la mesure où vous n'aurez pas souligné ses limites, le jardin vous semblera plus grand qu'il ne l'est en réalité.

Quels végétaux ?

 
Ilex aquifolium Ilex altaclarensis Taxus baccata Buxus sempervirens 'Rotundifolia'
Buxus sempervirens 'Handsworthiensis' Mahonia aquifolium Prunus lusitanica Chamaecyparis lawsoniana
Escallonia Eleagnus x ebbingei Arbutus unedo Ulex europaeus
Quercus ilex Eucalyptus gunnii Eucalyptus nyphophila Les bambous (1)
Berberis julianae (2) Vibrunum 'Pragense' (3)    

 

(1) Les bambous parviennent à donner une impression de hauteur, mais n'occupent pas trop de place au sol. Ils occultent les vues disgracieuses sans jamais donner le sentiment d'enfermement ni arrêter le passage de la lumière.

(2) Le Berbéris julianae, très vigoureux, atteint vite 2,50 m de haut en forme de barrière infranchissable. Tiges et feuilles sont garnies d'épines. Les feuilles rougissent en automne. Il se pare de fleurs jaunes au printemps et offre des fruits bleus en été.

(3) La Viorne de Prague (Vibrunum 'Pragense') est toujours du plus bel effet, avec ses feuilles allongées, vert foncé et luisantes. Elle se marie avec tous les types de plantations, des plus classiques aux plus informelles.

 

 

horizontal rule

 

Comment ponctuer l'espace ?

Les persistants de petites taille comptent parmi les plantes les plus utiles pour border un massif ou une allée en toutes saisons. Une habitude, venue des jardins classiques, incite souvent à border les massifs réguliers d'une haie de petits buis ou da santolines quand le climat est doux. D'accord pour le principe, car la bordure renforce la netteté du dessin. Mais vous pouvez être un peu plus aventureux quant au choix des plantes : tant d'espèces sont aujourd'hui disponibles !

Pour souligner un massif, en marquer les angles, vous pouvez utiliser un buisson de forme bien nette. Traditionnellement, c'est un buis taillé en boule qui remplit cette fonction, mais d'autres feuillus et de nombreux petits conifères conviennent parfaitement, sans demander de tailles répétées. Les massifs de formes plus libres ont aussi besoin d'être un peu structurés par des persistants, même si la démarche est moins absolue que pour un massif régulier. Sans trop vous compliquer l'existence, vous pouvez prendre l'habitude de disposer au premier plan des massifs, des plantes basses et persistances (vivaces, arbustes bas, ou lierres peu vigoureux). Les avancées de massifs dans la pelouse méritant d'être justifiées, vous pouvez y placer un buisson persistant ou un petit conifère pour remplacer le buis en boule. D'un aspect moins sévère (et moins classique), ce sont des bornes parfaites grâce à leur forme compacte et à leur caractère permanent.

Quels végétaux ?

Pour remplacer le buis
Hyssopus officinalis Hyssopus officinalis 'Aristatus' Teucrium chamaedrys
Iberis sempervirens (2)    

 

Pour composer des premiers plans
Thymus x citriodorus 'Bertram Anderson' Lonicera pileata Les bruyères

Hedera helix 'Conglomerata'

Hedera helix 'Duckfoot' Hedera helix 'Eva'
Hedera helix 'Pedata' Saxifraga x urbium (3)  

 

Pour créer des petits volumes
Skimmia japonica Thuya occidentalis 'Tiny Tim' Thuya occidentalis 'Danica'
Thuya occidentalis 'Little Champion' Thuya occidentalis 'Globosa' Hedera helix 'Arborescens'
Lonicera nitida 'Baggesen's Gold' (1) Viburnum davidii  

(1) Le chamerisier doré(Lonicera nitida 'Baggesen's Gold') est une magnifique forme du chèvrefeuille arbustif. Il est parfois utilisé en haie basse. Selon l'intensité du froid, le feuillage adopte des nuances variées.

(2) La corbeille d'argent (Iberis sempervirens) porte de petites feuilles vert foncé, allongées, qui s'émaillent de fleurs blanches au printemps. Une petite taille pratiquée après la floraison, leur redonnera un aspect bien net pour toute l'année.

(3) Le désespoir du peintre (Saxifraga x urbium) offre des rosettes de feuilles coriaces, d'un beau vert moyen, qui s'emboîtent les unes dans les autres pour former un tapis permanent recouvert , au printemps, d'un vaporeux nuage de fleurs roses.

 

 

horizontal rule

 

Pour créer une toile de fond

L'apparence et l'éclat d'une plante varient beaucoup en fonction du fond devant lequel elle se trouve. C'est une constatation d'actualité, puisque les quelques plantes attrayantes en hiver par leur rameaux colorés, fleurs fleurs ou leurs fruits peuvent, selon la présente ou l'absence de fond, passer totalement inaperçues ou au contraire focaliser les regards comme de véritables joyaux. Beaucoup de persistants offrent un feuillage vert très sombre, certains prennent des teintes violacées, d'autres deviennent rouges, élargissant encore les associations possibles en coordonnant ces couleurs à celles de la plante à valoriser.

Il est inutile de planter toute une haie pour obtenir une toile de fond : au contraire, remplacez cette ligne rigide, longtemps prônée comme arrière-plan idéal pour les massifs de fleurs, par des groupes d'arbustes destinés à mettre en valeur une ou plusieurs plantes d'intérêt hivernal ou printanier. Appuyez par exemple un groupe de cornouillers à rameaux jaunes sur un fond de houx à feuilles vert foncé brillantes. Valorisez les petites fleurs d'un daphné en le rapprochant d'un skimmia. De loin en loin, les buissons utilisés en guise de fond finissent par former une sorte de "squelette", une trame permanente qui permet au massif de rester attrayant quand toutes les feuilles sont tombées.
Toile de fond particulière : le tapis. Si vous avez de la place, vous pouvez donner aux arbustes l'espace nécessaire à leur bon développement et mettre leur atours en valeur sur un tapis persistant (c'est encore mieux si le sol monte légèrement derrière les plantes en question). Dans ce cas, le lierre est idéal (surtout dans les endroits ombragés), mais de nombreuses autres plantes couvrantes vigoureuses peuvent le remplacer dans les situations plus ensoleillées.

Quels végétaux ?

Ilex x meservae 'Blue Prince' Ilex x meservae 'Blue Princess' Eleagnus x pungens 'Maculata'(1)
Viburnum tinus Iris foetidissima Dryopteris pseudomas
Helleborus foetidus (2) Epimedium 'Frohnleiten' Juniperus 'Grey Owl'
Prunus laurocerasus 'Zabeliana'(3)    

(1) Les feuilles à centre jaune de l'Eleagnus x pungens 'Maculata' sont autant de flammes qui réchauffent le cœur de l'hiver. N'hésitez pas à couper les branches vertes qui apparaissent de temps à autre.

(2) L'hellébore fétide (Helleborus foetidus) forme un agréable petit buisson de feuilles vert foncé. Il se couvre de fleurs vert clair dès le mois de janvier. C'est un fond idéal pour le rose vif des cyclamens coum.

(3) Avec son port étalé, ses fines feuilles et ses gracieuses ramifications, le laurier étalé (Prunus laurocerasus 'Zabeliana' formera un fond de premier ordre pour de jolies grimpantes.

 

 

horizontal rule

 

Pour égayer le jardin

Nombre de persistants ne peuvent être utilisés comme écran, bordure ou toile de fond, simplement parce qu'ils sont trop fragiles, que leurs fleurs sont délicates ou que leur allure trop "exotique" n'autorise leur utilisation que dans des situations bien précises. Se rangent dans cette catégorie, les osmanthes, les camélias, les fatsias, les rhododendrons et les bambous. Ces végétaux gagnent à être cultivés dans une ambiance de sous-bois (dans les grands jardins) ou près des constructions (murs, cours, patio) où ils trouvent un abri contre le froid et les courants d'air.

Providence des petits jardins de ville ou de banlieue, ces persistants à forte personnalité permettent de créer des ambiances particulières. Réunissez quelques touffes de bambous et un ou deux camélias : votre décor prend une allure incontestablement japonaise. Associez un laurier-sauce et quelques buissons aromatiques autour de votre terrasse : l'ambiance devient méditerranéenne. Utilisez les persistants de moindre personnalité pour renforcer, souligner ou habiller les murs de la maison : les sujets de forme compacte et arrondie font merveille à l'angle d'un mur : d'autres, plus effilés et étroits, constituent d'excellentes sentinelles de chaque côté d'une porte. Les murs offrent en outre la possibilité de palisser des arbustes à branches souples ou des grimpantes persistantes qui, tout en participant au décor, assurent une protection contre les intempéries.

Quels végétaux ?

A fleurs
 Les camélias Magnolia grandiflora Osmanthus x burkwoodii
Mahonia japonica Choisya ternata (3)  

 

A feuillage attrayant
Osmanthus heterophyllus 'Variegatus' Fatsia japonica (1) Sasa veitchii (bambou marginé)
Photinia x fraseri 'Red Robin' Phormium tenax  

 

A palisser
Hedera colcica Hedera canariensis Clematis armandii
Akebia quinata Euonymus fortunei (2) Garrya elliptica

(1) L'aralia japonais (Fatsia japonica) est plutôt connu comme plante de véranda ou d'appartement (frais). Ce buisson apporte une forte empreinte exotique. Il peut facilement survivre à nos hivers, pourvu qu'il soit planté au printemps et placé à l'abri des courants d'air.

(2) Les fusains (Euonymus fortunei) : cette espèce comprend de nombreuses variétés à feuillage vert ou panaché, tous plus remarquables les uns que les autres. Atout de taille : ils sont tous très rustiques, même exposés à l'est.

(3) L'oranger du Mexique (Choisya ternata) forme un beau buisson tout rond, couvert de feuilles étonnantes et luisantes. Au printemps, puis tout l'été, il se couvre de petites fleurs blanches dont le parfum rappelle celui de l'oranger.

 

Si vous rêvez d'une haie d'essences persistantes, c'est en avril qu'il faut la planter.