Les soins aux vieux arbres

horizontal rule

Comme un meuble ancien dans la maison, un vieil arbre apporte au jardin un certain vécu, une certaine "maturité". L'abattre est souvent une erreur sauf, bien évidemment, s'il présente un réel danger. Mieux vaut essayer de le restaurer pour prolonger son existence et faire de lui un élément de base du décor.

Si dans votre jardin pousse un vieux noyer ou de grands conifères, coupez le moins de branches possible. Pour ces arbres, le moindre élagage est le début d'une lente agonie dont on ne perçoit les premiers signes qu'après plusieurs années, lorsqu'il est trop tard pour les sauver. Faites preuve d'imagination et incluez-les tels qu'ils sont dans votre projet de nouveau jardin.

Enlevez le bois mort. Ce n'est peut-être pas évident quand les feuilles sont tombées, mais on reconnaît vite et facilement le bois mort à sa couleur plus terne et à son timbre plus creux. Dans le doute, soulevez un éclat d'écorce : si le bois apparaît clair, il est vivant ; s'il est marron plus ou moins foncé, il est mort. Ôtez le maximum de parties mortes ; pour cela, coupez les branches incriminées à ras du tronc, ou sur la partie de branche encore vivante.

Relevez la cime. Pour circuler autour de l'arbre, y installer un banc ou des plantes, il faut élaguer quelque peu les branches basses. Prévoyez ce travail sur plusieurs années, et ne coupez qu'une ou deux grosses branches à chaque intervention. Pour raccourcir les branches devenues trop longues, repérez une ramification plus proche du tronc et allant dans la même direction. Coupez juste après elle pour ne pas gâcher la silhouette de l'arbre.

Éclaircissez les branches. Observez la ramure par le dessous. Repérez toutes les branches qui se dirigent dans une même direction et distinguez la ou les plus belles et les mieux placées par rapport au reste de la cime. Supprimez toutes celles qui font "double usage" et qui leur portent ombrage. Descendez régulièrement au sol pour y apprécier l'accroissement de luminosité. On peut ainsi supprimer jusqu'à deux tiers des branches et alléger considérablement la cime des arbres.

Quand ? Intervenez sur vos vieux arbres dès le mois de décembre jusqu'à la fin du mois de février, en dehors des périodes de gel.

Avec quoi ? Utilisez une simple scie d'élagueur, une scie de bûcheron ou une petite tronçonneuse (à manier avec beaucoup de précautions et de circonspection).

Comment ? Pour éviter que le bois n'éclate et que l'écorce ne s'arrache, coupez les longues branches en plusieurs morceaux ou, si ce n'est pas possible, coupez-la à 30 cm de la coupe définitive. Celle-ci pourra alors être exécutée en toute sérénité.
Les traits de scie ou de tronçonneuse hachent le bois et constituent autant de portes ouvertes à la vermine. Prenez dès à présent l'habitude de "parer" les plaies, c'est à dire de lisser le bois en le coupant à la serpette.
Ensuite, enduisez soigneusement la surface mise à nu d'un baume cicatrisant liquide. Il empêchera que des champignons et d'autres parasites ne viennent s'installer dans le bois.
 

horizontal rule