Lierre

horizontal rule

 

DIMENSIONS

 jusqu'à 30 m de hauteur

FLORAISON 

 quand il ne peut plus grimper

 FRUCTIFICATION

 oui

EXPOSITION

 Toutes

 HEDERA

Symbole de force et de jeunesse dans l'Antiquité, le lierre est apprivoisé depuis plusieurs millénaires, ce qui n'est rien comparé à ses origines qui remontent à l'ère secondaire. Les botanistes se disputent comme à l'ordinaire, sur le nombre exact d'espèces de lierres. Elles sont répandues principalement en Europe, en Asie, avec quelques égarées en Australie (Queensland).  Le feuillage des lierres est persistant. Il se renouvelle sans qu'on y prenne garde. Les lierres sont des plantes si fortement variables qu'il est parfois difficile d'imaginer, en voyant leurs formes, qu'il s'agit d'une seule et même plante. Il conserve en effet une forme juvénile, très différente de l'aspect adulte, tout le temps qu'il peut ramper, grimper, s'accrocher. Puis, quand il ne trouve plus de support complaisant pour étendre son territoire, il change d'aspect, ses tiges grossissent et perdent leurs crampons et le feuillage s'arrondit. Et seulement alors, il commence à fleurir. Ainsi, la floraison, en octobre, se produit quand il ne peut plus grimper et seulement sur les tiges qui ont atteint la totalité de leur support. Surchargées de nectar, les inflorescences tardives attirent des milliers d'abeilles qui, à cette époque, n'ont plus grand chose à butiner, mais le miel obtenu est très amer. Par ailleurs, cette plante peut se développer à tout moment de l'année, pourvu que la température soit douce (entre 10 et 20°C). Le plus étonnant reste sa faculté d'adaptation qui le fait grandir tantôt à l'ombre, tantôt au soleil, tantôt au chaud, tantôt au froid, au sol ou en hauteur. Les lierres sont avant tout connus pour grimper, par le biais de leurs tiges munies de crampons, mais ils colonisent également très aisément le sol, en tapis serré. Les lierres acceptent aussi volontiers de basculer leurs tiges vers le bas pour s'accrocher aux murs.  Leurs dimensions sont sans limites jusqu'à 30 m de haut et 2 m de large et Ils sont très rustiques. Les lierres panachés ont un feuillage décoratif en automne.

Voir : LIERRE, plante grimpante d'intérieur

Les espèces et les variétés   Les espèces et les variétés    Les espèces et les variétés

Des cinq espèces de lierre cultivées, seules trois sont répandues : le lierre commun, Hedera helix qui remporte la palme de la diversité, le lierre de Turquie (ou de Colchide), Hedera colchica, et le lierre des Canaries, Hedera canariensis (appelés aussi Hedera algeriensis). 

Il existe quelque quatre-vingts formes de lierre disponibles aujourd'hui en France, issues pour la grande majorité d'Hedera helix. Il y en a de toutes les couleurs, souvent panachées : jaunes ('Goldheart', 'Angularis Aurea') ; blanc argenté ('Cavendishii', 'Eugen Hahn' moucheté, 'Trinity') ; légèrement rosées ('Ardingly', 'Remscheid', 'Crenata'). Certaines feuilles sont arrondies en cœur ('Deltoïdea') ; d'autres sont pointues et découpées ('Digitata', 'Sagittifolia', 'Shamrock') ou gaufrées ('Ivalace', 'Parsley Crested', 'Manda's Crested') ; certaines enfin sont très petites ('Seelisberg', 'Neilson', 'Green Survival') jusqu'au minuscule 'Spetchley'... 'Buttercup' ("Bouton d'or" en anglais) est la forme la plus dorée du lierre commun. 'Minima' arbore de toute petites feuilles ; il est idéal en bac ou en pot suspendu car ses tiges retombent gracieusement.
Sans parler de leur parure d'hiver : 'Digitata', vert foncé en été est pourpré en hiver. 'Chester', un cultivar récent, est cerné de gris en été, et de rose en hiver. 'Königer's Auslese', à croissance rapide, est vert tendre au printemps et pourpre en hiver.

Pour des feuilles plus grandes, recherchez plutôt les améliorations de Hedera canariensis dont le peu rustique 'Gloire de Marengo' est le plus célèbre cultivar à feuilles panachées de blanc crème et qui rougissent en hiver, utilisé plus fréquemment en intérieur, ou encore les variétés de Hedera colchica, plus résistantes au froid, comme par exemple 'Dentata' à l'aspect frais et exotique, 'Sulphur Heart', très rustique et bien couvrant. Ce dernier a besoin de soleil pour conserver son coloris vif qui éclaire les murs sombres.

Pour servir de couvre-sol, préférez les feuilles géantes de H. helix 'Hibernica', vert foncé et très résistant. H. colchica 'Dentata' et sa forme panachée d'or, H. colchica 'Dentata Variegata' qui éclaire le moindre coin d'ombre, s'y prêtent également très bien. Une des variétés les plus élégantes de lierre, 'Sagittifolia', est un excellent faire-valoir pour les plantes vivaces. C'est également une toile de fond parfaite pour des bulbes à fleurs qui passent au travers.

Hedera helix 'Elegantissima' : c'est le lierre commun à feuilles panachées. H. helix 'Arborescens Nana' est une belle plante compacte à croissance lente.

Les plus caractéristiques des espèces rustiques gagnent à être isolées pour être mises en valeur. C'est le cas de la plupart des divers lierres au volume compact. Ces derniers présentent un port de petit arbuste aux tiges serrées, dressées, du plus inattendu des effets. Le meilleur reste H. helix 'Congesta' qui ne grimpe absolument pas, à l'inverse des proches 'Conglomerata' et 'Erecta'. Il convient même aux rocailles. Vous réussirez à coup sûr un effet avec ce végétal peu coûteux et pourtant peu répandu. Le choix des sujets à petit développement et feuillage surprenant est très grand : 'Avalace', aux tiges érigées puis retombantes et au feuillage frisé qui forme des "fontaines" naturelles ; 'Shamrock', au feuillage dense très incisé ; 'Triton' comparable à une algue ... Sans oublier les formes panachées, de blanc, de gris ou de jaune. Ces dernières, souvent moins rustiques, sont sensibles au fort soleil qui les brûle.

Les feuilles de Hedera rhombea 'Variegata' sont soulignées de jaune.

Voir : LIERRE, plante grimpante d'intérieur

  Conseils de culture   Conseils de culture   Conseils de culture   Conseils de culture  

Le lierre pousse pratiquement partout, à l'ombre, au soleil, en terre sèche ou humide, et il est très rustique. Donnez-lui une robuste terre de jardin, en évitant terre de bruyère, terreau et engrais, qui lui font plus de mal que de bien. On peut le planter en toutes saisons. Toutes les expositions lui conviennent.
Parce que les lierres poussent vite et s'accrochent facilement, on les a rapidement qualifiés d'envahissants. Il faut tout simplement apprendre à les utiliser pour bien les apprivoiser et mieux les apprécier. D'abord, choisissez des espèces à petites feuilles quand vous manquez de place. Ensuite taillez-les régulièrement plusieurs fois par an en période de croissance (printemps et automne).
Pour garder de jolies panachures, il faut du calcaire et du soleil, surtout chez les variétés dorées ou panachées qui verdissent à l'ombre. 
Il faut tailler les lierres, pour les guider d'abord, puis pour les contrôler ensuite. Sans taille un lierre peut atteindre 30 m de haut. N'ayez pas peur de rabattre sur du vieux bois : en deux mois, les jeunes pousses auront redonné un habit frais à l'ensemble.
Ne laissez jamais un lierre atteindre un toit. Chaque année, au printemps, rabattez les pousses d'extrémité de 2 m. La pousse annuelle d'un pied adulte étant de 1,5 m vous serez tranquille pour un an.
La taille générale pour former les tonnelles, topiaires ou pour limiter l'extension du couvre-sol, aura lieu en fin d'hiver. 
Une toilette à la cisaille, une fois l'an, suffit à l'entretien des couvre-sol.
Quelques très rares maladies peuvent apparaître dans d'exceptionnelles mauvaises conditions, mais elles ne sont jamais mortelles. Pour les parasites, les pucerons noirs et les cochenilles font parfois des dégâts, surtout par temps sec. En été, lors des arrosages, mouillez abondamment le feuillage, afin de limiter leur extension.
Vous multiplierez les lierres en été, sous châssis. Les boutures avant un talon s'enracinent en deux mois dans du sable, sans adjonction d'aucune hormone. Soyez très attentifs, lors de leur sélection. Il ne faut prélever que des tronçons bien caractéristiques de la variété, faute de quoi vous pourriez obtenir une plante apte à retourner très rapidement au modèle sauvage d'origine. Le marcottage réussit très bien sur le lierre. Pratiquez le marcottage à long bois, presque naturel pour le lierre. Opérez au printemps. N'enterrez pas trop profondément la partie marcottée, l'enracinement se fait très bien avec une branche tout simplement posée à plat sur le sol. Très facile.

  Utilisations et associations   Utilisations et associations   Utilisations et associations

Dans les jardins, on le voit partout, le long d'un mur, d'une clôture, en sous-bois comme en couvre-sol... on utilise d'abord le lierre comme plante grimpante.
Pour remplacer le gazon sous les arbres ou dans les endroits déshérités, et dans les cours sans soleil pensez que les lierres forment des couvre-sol malléables, persistants et peu exigeants et utilisez les variétés à grandes feuilles. Pour les couvre-sol de petite dimension, en bordure, ou dans certaines plates-bandes, toutes les formes au feuillage pittoresque (frisé, ondulé, découpé) conviennent. Elles serviront de fond à des plantes bulbeuses qui passeront aisément leurs tiges fleuries au travers.
Si vous avez un arbre mort et que vous ne souhaitez pas l'abattre, laissez-le se faire coloniser par un beau spécimen panaché, en compagnie d'une glycine ou d'un rosier. Un lierre sera également inoffensif sur le vieux tronc d'un arbre, mais signera par contre son arrêt de mort en pénétrant dans les ramures.
Palissé sur un simple grillage, il forme une clôture peu épaisse ou permet de compartimenter le terrain et de diviser le jardin en chambres. Pour cet usage utilisez par exemple, Hedera helix 'Chicago'.
Le lierre peut aussi garnir un banc telle une housse, sans souffrir du passage des visiteurs, et joliment torsadé, il habille des poteaux.
Les plantes grimpantes à feuillage persistant permettent de former rapidement et à bon compte les topiaires les plus fantaisistes. De croissance beaucoup plus rapide que le buis par exemple, les lierres sont les champions du genre. Il suffit de leur donner l'armature de votre choix qu'ils auront tôt fait de coloniser. Conduits sur des sphères de métal ou du grillage mis en forme, en pleine terre ou en pot, ils structurent vite un jardin.
'Buttercup' est idéal pour éclairer un coin sombre ou un arbuste sévère, elle permet aussi des associations raffinées avec des plantes grimpantes.
Sous les climats très cléments ainsi qu'à l'intérieur, donnez la préférence aux formes très panachées de blanc de Hedera helix, ainsi qu'à toutes les variétés de H. canariensis. Mais quels qu'ils soient, les lierres n'apprécient guère le chauffage central. Ce sont plus des plantes d'orangerie que d'appartement. Si vous souhaitez les conserver en pots, renouvelez-les par bouturage, en fin d'été, dès qu'elles prennent trop d'importante, pour leur garder un aspect frais et souple.
Associez les variétés panachées avec des végétaux à feuillage pourpre, tel Hedera colchica 'Dentata Variegata' et un cotinus pourpre.
Une bonne association pour l'ombre et la mi-ombre consiste à faire courir les guirlandes d'un lierre au pied de boules de buis ou au pied de buissons de bambous. N'hésitez pas non plus à accompagner les conifères d'un lierre à petite végétation, notamment les petits conifères.
 

Divers   Divers   Divers   Divers   Divers   Divers  Divers   Divers   Divers   Divers   Divers

Pour les murs, suivant leur vigueur, les espèces garniront un pignon entier ou un pilier. Mais quelques précautions doivent quand même être prises : si le mur est sain, lisse, ou en pierres apparentes bien jointoyées au ciment, laissez votre lierre pousser tout son soûl. Loin d'abîmer son support, il le protègera de la pluie et du froid. Il faudra simplement le tailler régulièrement car il ne doit atteindre ni les tuiles ni les gouttières. En revanche, ne l'autorisez pas à coloniser un support faible, lézardé ou ayant des joints à la chaux et au sable, ou à la terre. Profitant du moindre interstice, votre lierre s'y insinuera et agrandira la brèche.
L'autre inconvénient du lierre réside dans sa propension à fournir une généreuse fructification. Très utile pour attirer les oiseaux et enrichir les bouquets d'hiver, il n'en demeure pas moins que de nombreuses petites plantes viennent grossir le pied de la plante mère. Il faut savoir qu'un lierre naissant possède déjà une racine deux fois plus longue que sa partie aérienne. Pour limiter les dégâts éventuels et l'invasion de vos plates-bandes et massifs, supprimez les fruits encore verts.
Il est vivement conseillé de porter des manches longues et des gants bien serrés quand vous taillez du lierre épais. Il abrite des acariens, qui sont de minuscules insectes de la famille des araignées, à peine visibles à l'œil nu mais terriblement allergisants.

horizontal rule

horizontal rule