Le mois de mars

horizontal rule

Tout s'accélère au jardin au mois de mars : dernières plantations, ultimes tailles, premiers semis, bêchages, arrosages, nettoyages, repiquages, rempotages. Le travail est assez facile, la végétation n'est pas encore développée et l'on peut entrer facilement dans les massifs, tailler facilement les arbres et les rosiers et surtout faire les premiers désherbages qui ne sont pas fastidieux à cette époque. Il a été sage d'attendre pour planter les conifères fragiles : cryptomérias, cèdres, tsugas. Ces espèces reprennent avec plus de facilité dans une terre qui se réchauffe et avec une hygrométrie naturelle satisfaisante.

horizontal rule

ARBRES et ARBUSTES


C'est en Mars que l'on recommence à planter les arbres et les arbustes à feuilles caduques qui n'ont pu être mis en place l'automne dernier. S'ils sont livrés à racines nues, il ne faut pas tarder à les mettre en terre et veiller à les arroser abondamment. Par contre, il est trop tard maintenant pour déplacer les arbres.
Il n'est peut être pas trop tard pour élaguer. Employez les méthodes douces.
Reprenez aussi la plantation des conifères et des persistants.
Au début du mois, rabattre les arbustes à régénérer chaque année : fuchsia rustique, elsholtzia, pérovskia, Clerodendron bungei, Escallonia illinita, spirée rouge, Lespedeza, rue, lavatères arbustives, tamaris d'été ...
Taillez les arbustes à floraison estivale : althéa, buddleia, hydrangea paniculata, fushsia rustique, spirée d'été, symphorine, céanothe, caryoptéris. Coupez les pousses de la saison passée à quelques yeux de leur point de naissance sur le vieux bois. Coupez les branches en biseau, au dessus d'un bourgeon situé à l'extérieur des branches de façon à élargir les touffes et à les ouvrir à la lumière.
Taillez les hibiscus en les rabattant de moitié au moins, les lantanas, les daturas. Supprimez le bois mort et les fleurs fanées.
Taillez les arbustes à feuillage persistant.
Rajeunir également les touffes âgées de santoline, romarin, lavande, sauge officinale, millepertuis, potentilles, Hydrangea paniculata ... en raccourcissant les vieilles branches.
Si vous avez opté pour un paulownia recépé, opérez en mars.
A la fin du mois, "scalpez" les cornouillers, saules, ronces à bois pour qu'ils forment des branches très décoratives.
Finissez de tailler les autres arbustes. Mais, attention, ne pas tailler les arbustes à floraison printanière (lilas, forsythia ...) qui sont sur le point de fleurir.
Apportez des engrais azotés au pied des arbres ou des arbustes affaiblis par l'hiver. Enfouissez-les par griffage pour aider au démarrage de la végétation.
 

horizontal rule

ROSIERS

On peut encore planter des rosiers.
Taillez et toilettez vos rosiers. Si vous aviez recouvert ou butté les pieds de vos rosiers pour les protéger du froid durant l'hiver, il va être temps de les dégager de cette protection et de procéder à leur taille lorsque les fortes gelées ne seront plus à craindre. Ôtez le bois mort et desséché. Faites suivre cette taille d'un épandage d'engrais spécial pour rosiers de type 4-8-12 à raison de 80 - 100 g pour 1 m2, que vous incorporerez au sol par un griffage superficiel à l'aide d'un croc. Vous aurez pris soin auparavant de désherber soigneusement au pied. Vous pouvez aussi compléter par un engrais à décomposition lente (poudre d'os, sans, corne).
Taillez les rosiers lorsque les jeunes pousses situées aux extrémités commencent à former leurs feuilles. Les sujets faibles seront taillés courts alors que les plus forts pourront être taillés plus longs. Raccourcissez les pousses vigoureuses en tenant compte des spécificités de chaque rosier (rosier buisson ou rosier grimpant, remontant ou non ...).
Pulvérisez sur vos rosiers un fongicide contre l'oïdium et les taches noires.

 

horizontal rule

PLANTES VIVACES

Procédez à la multiplication de certaines de vos vivaces par division des fortes souches : celles qui sont trop volumineuses et qui commencent à s'épuiser ou simplement celles que vous souhaitez reproduire, notamment les plantes vivaces d'automne (asters, chrysanthèmes, rudbeckias, aconits, hélénies, sédum spectabile ...) qui racineront vite et fleuriront dès cette année. C'est un véritable bienfait pour la plupart de celles qui forment rapidement de grosses touffes. Ainsi les asters seront moins susceptibles d'attraper le blanc et les chrysanthèmes se montreront plus florifères.
Installez dans les massifs les jeunes pieds de vivaces et de bisannuelles, issues des semis de l'été passé, commandés ou achetés en godets en jardinerie et sur les marchés ou que vous avez obtenu par éclats de souches anciennes. Protégez les boutures contre le soleil. Ces fleurs fleuriront à partir de l'été ou de l'automne prochain. Parmi ces fleurs on peut citer entre autres : les campanules dans diverses variétés, les astilbes, les érigerons, les asters, les ancolies, les gaillardes vivaces, le millepertuis, les rudbeckias ...
Pensez avant la plantation à bien humidifier les racines. Si vous n'avez pas encore préparé le terrain, mettez-les en jauge, après avoir enlevé les pots. Vous pourrez les transplanter en mottes.
Rabattez les graminées et "tondez" à raz les pervenches.
Placez dès maintenant des tuteurs aux pieds des touffes de fleurs vivaces à grand développement, telles les delphiniums, les gaillardes, les pivoines, les achillées...
A partir de griffes de muguet vendues en motte dès le mois de mars, il est facile d'obtenir des brins de muguet. Plantez trois ou quatre pousses par pot, dans un mélange de terreau et de tourbe. Légèrement protégées du gel, elles ont six à huit semaines pour se développer.
Delphiniums : repiquer en godets les plantules semées en janvier.
Nettoyez les primevères abîmées par le froid, elles vont repartir.
 

horizontal rule

BULBES

C'est juste après leur floraison qu'il convient de transplanter et diviser "en vert" les touffes de perce-neige, de crocus et les éranthis.
Dès que les fleurs de vos bulbes précoces ont fané, coupez-les avec leur tige. Vous permettrez à la sève de rester concentrée dans le bulbe ce qui facilite sa maturation. Mais ne touchez pas au feuillage qui ne devra être coupé que lorsqu'il aura jauni.
Si le temps est doux, divisez les touffes d'agapanthes à la bêche et replantez les éclats de souche immédiatement en place. Sinon, attendez encore le mois d'avril.
Plantez les lis en pleine terre (sauf le Lis candidum).
Lorsque les bulbes de printemps sont sortis de terre, il est temps de désherber les plates-bandes, d'aérer et d'ameublir le sol en surface avec une fourche-bêche, en faisant attention aux bulbes maintenant bien visibles. Profitez-en pour jeter quelques poignées d'engrais complet. Vous pourrez ensuite épandre sur la surface des plates-bandes un paillis pour limiter la levée des mauvaises herbes, enrichir le sol en matières organiques et limiter les arrosages estivaux.
Au balcon, apporter un engrais spécial aux bulbes.
Vérifiez les tubercules (bégonias, cannas, dahlias, daturas, glaïeuls) rentrés à l'automne : supprimez les parties pourries qui risquent d'abîmer les tubercules voisins. Commencez à en mettre quelques-uns en végétation (gloxinias, caladiums, achimènes), vous en profiterez plus tôt.
Forçage des bulbes d'été et des tubercules à floraison estivale : bégonias tubéreux, et, éventuellement dahlias et cannas. Mettez-les en pots ou en caissettes, et faites-les démarrer sous serre pour accélérer leur croissance et avoir une floraison plus précoce :
> Pour avancer la végétation des bégonias tubéreux, posez les bulbes sur un mélange de sable et de terreau humide, sans être recouverts, à température de 15 à 20°C et en pleine lumière en évitant les rayons directs du soleil. Ne vous trompez pas de sens en disposant les bulbes à plat : le dessus comporte une dépression en son centre d'où partiront les bourgeons.  Les pousses apparaîtront au bout de quelques semaines. Leur mise en place à l'extérieur ne pourra se faire qu'après disparition complète des gelées.
> De la même façon que pour les bégonias tubéreux, les cannas peuvent être mis en végétation à 15-20°C. Posez les rhizomes sur le terreau d'une couche où se développeront les racines. Vous mettrez en place après les gelées.
> Sortez les souches de dahlias mises en repos. Placez-les dans une pièce tempérée (10 à 15°C) et à la lumière pour que les bourgeons ne s'étiolent pas. Nettoyez et pulvérisez ceux sont desséchés. Les tubercules volumineux pourront être fractionnés en veillant à ce que chaque partie comporte au moins un bourgeon. Vous les mettrez en terre après les gelées.
Ordinairement long, cette technique permet d'avancer très sensiblement le départ en végétation de ces plantes d'été.
Vous pouvez aussi les placer dans une tourbe humide à l'abri de la gelée, mais dans un local recevant la lumière du jour. Il sera préférable de passer cette tourbe au tamis à grosses mailles si elle comporte des éléments de grosse taille ou insuffisamment décomposés. Durant toute la durée de cette "pré-végétation", il faut bien sûr veiller à maintenir continuellement le substrat humide jusqu'à la mise en place de ces fleurs en pleine terre quand ils seront prêts à démarrer en mai prochain.
A la mi mars, commencez la plantation des glaïeuls. Procédez à plusieurs plantations espacées de quinze jours pour obtenir un échelonnement de floraison. Poursuivez jusqu'en juin et même juillet.
Mettez un bulbe d'amaryllis en végétation pour une floraison en avril.
 

horizontal rule

ANNUELLES et BISANNUELLES

Vous pouvez repiquer les pois de senteur semés en septembre et conservés sous châssis tout l'hiver. Offrez-leur un terrain riche et plutôt lourd ainsi qu'une exposition ensoleillée mais non brûlante où ils seront à l'abri des vents d'Est desséchants. Plantez-les au pied d'une haie, d'un treillage ou d'un support qu'ils garniront vite en s'accrochant tout seuls.
Effectuez les premiers semis en place d'annuelles rustiques : soucis, bleuets, nigelles, coquelicots, thlaspi, coquelourde (Agrostemma), alysse maritime, clarkia, Cynoglossum amabile, eschscholzia, gilia, godétia, lavatère, linéaire, réséda, pavot somnifère, Convolvulus tricolor, lin, Ginella (cheveux de Vénus), muflier ... Ces plantes assureront le relais fleuri entre les vivaces de fin de printemps et celles d'été. Vous pouvez disperser leurs graines sans façon dans les espaces vides entre les rosiers, les arbustes ou dans un coin du potager pour obtenir des fleurs à couper.
Plusieurs fleurs annuelles destinées à la décoration estivale des massifs sont semées à partir de mars. Ces semis sont effectués sur couche ou en terrines sous abri (véranda, serre, intérieur de la maison) où il faut leur donner suffisamment de chaleur et de lumière, éléments nécessaires à leur germination et à leur croissance. Un premier repiquage intervient ensuite en pépinière sur couche ou en godets sous abri où les plants se fortifieront jusqu'à leur mise en place en pleine terre en mai, lorsque les gelées ne sont plus à craindre. On peut traiter de cette façon les sauges, les pétunias, les agératums, les impatiens, les lobélias, les cosmos, les reines marguerite et les gaillardes. On peut aussi appliquer ce type de culture aux oeillets d'Inde mais étant un peu plus rustiques que les autres, ils peuvent être semés sous châssis froid à partir de fin mars.
Poursuivez les semis de capucines en pots sous châssis car il est encore un peu tôt dans beaucoup de régions pour les semer en plein air.
Il est d'ores et déjà possible de planter les fleurs vivaces ou les bisannuelles semées l'été dernier, ou que vous venez d'acheter. On peut ainsi mieux les associer à la floraison débutante des bulbes de printemps.
 

horizontal rule

PLANTES de TERRE de BRUYERE

Mars et avril sont des mois très favorables à la transplantation et à toutes les mises en place de végétaux de terre de bruyère.
Le pied des camélias craint le gel et leur feuillage ne supporte pas la neige dont il faut le débarrasser impérativement.
Rajeunissez vos rhododendrons nains en les taillant à 20 cm du sol.
Taillez les hortensias qui n'ont pas été taillés avant l'hiver (conserver les deux premiers bourgeons des tiges de l'année qui porteront les fleurs).
 

horizontal rule

PLANTES AROMATIQUES

Préparez une vasque ou un pot spécial fraisiers où vous planterez des jeunes plants en godets. Semez vote persil dans une jardinière à réserve d'eau. Pensez avant la plantation à faire tremper les graines pendant 24 h dans de l'eau tiède, la germination, d'habitude longue, sera plus rapide.
Semez en place mais hors gel : l'aneth, le basilic, la ciboulette, la coriandre, le persil.
Composez vos potées condimentaires de thym, persil, ciboulette, sauge, estragon...
Divisez les touffes de vos plantes aromatiques en place depuis au moins quatre ans.
 

horizontal rule

PLANTES GRIMPANTES

Toilettez les espèces de clématites à grandes fleurs en dégageant les tiges printanières, elles fleurissent sur le bois de l'année précédente. Rabattez à 40 cm celles qui émettent des petites fleurs sur le bois de l'année. Attendez le mois prochain pour fertiliser avec un engrais complet à enfouir.
Taillez (hors gel) la glycine et les bignones (supprimer le bois mort et les fleurs fanées).
Semez des haricots d'Espagne, en plein soleil.
 

horizontal rule

FRUITIERS

Mars est la période limite pour planter les arbres à racines nues dans les régions les plus froides. On peut encore planter ceux proposés en conteneurs ou en mottes, à condition de prévoir un arrosage suivi pendant toute la belle saison.
Terminez la taille des treilles, des arbres à pépins, poiriers, abricotiers et pêchers. Conduisez la treille en guirlande. 
Vous pouvez planter des framboisiers, des groseilliers et des cassis cultivés en conteneurs. Achevez la taille des petits fruits
La toilette des agrumes : qu'ils soient cultivés en pots ou en pleine terre (dans le Midi) supprimez les gourmands qui apparaissent au niveau de la greffe, ainsi que toutes les pousses qui se forment sur le tronc et à l'intérieur de la couronne. Éliminez aussi les petites branches stériles, fréquentes sur les citronniers.
C'est le moment d'inspecter les arbres fruitiers pour inspecter les troncs et débusquer les éventuels chancres et autres blessures dues aux maladies, aux accidents de taille (ou de tondeuse) ou encore aux rongeurs. Munissez-vous d'un grattoir ou d'une bonne serpette et d'un tube de mastic arboricole. Aussitôt grattée jusqu'au bois sain, la plaie sera entièrement recouverte de mastic cicatrisant.
Protégez les fruitiers en fleurs contre les gelées par un voile d'hivernage.
Poiriers et pommiers peuvent recevoir une bonne fumure pour stimuler le réveil de la végétation. Apportez leur de l'azote sous forme nitrique. Du sulfate d'ammoniaque ou de nitrate de chaux (à raison de 20 g par m2) peut être le bienvenu. On peut simplement leur apporter un engrais complet (15-15-15) à raison de 50 g par m2.
Supprimez les gourmands de vos pommiers et poiriers palissés.
Les traitements de fin d'hiver peuvent être appliqués fin février, début mars, surtout pour les arbres à pépins. Pulvérisez votre produit de protection sur un arbre propre, taillé et nettoyé.
Traitez pommiers et poiriers au bon stade contre les vers des fruits.
Pulvérisez des fongicides pour lutter contre la cloque des pêchers, la moniliose des arbres à noyaux (cerisiers et pruniers en particulier).
Mais attention : ne traitez jamais un arbre fruitier en fleurs ; traitez avant ou après la floraison mais jamais pendant pour ne pas gêner les insectes pollinisateurs.
 

horizontal rule

La PELOUSE

Commencez à tondre. Sur une herbe déjà bien poussée, et souvent humide, faites deux passages. Réglez la tondeuse d'abord haut, puis plus bas, sous peine de bourrage.
Un premier épandage d'engrais pour gazon effectué dès ce moi-ci permet à la pelouse de développer de bonnes racines, de constituer des réserves et d'assurer un tapis dense. Jetez les granulés de manière uniforme. S'i ne pleut pas, arrosez pour dissoudre les éléments nutritifs.
Si vous découvrez des plaques de mousse qui se seraient développées au cours de l'hiver, épandez engrais et sulfate de fer, sous l'effet duquel la mousse ne tardera pas à noircir puis à périr. Il faudra alors l'extirper au râteau ordinaire ou mieux à l'aide d'un râteau scarificateur. Là où il n'y a plus de mousse, vous avez une pelouse dégarnie, mais vous pouvez ressemer. Avant de semer le gazon, griffez le sol, semez puis épandez du terreau en couche fine et passez le rouleau pour aplatir le sol. Attendez le mois prochain pour épandre engrais et désherbants sélectifs.
Recouvrez vos vieilles pelouses de 2 à 5 cm de terreau.
Ne tardez pas trop si vous devez refaire votre pelouse : préparez le sol en vue du semis. Démarrez les semis sur une terre bien fine et tassée. Protégez les jeunes semis des oiseaux gourmands en déroulant sur le sol un film spécial protecteur qui s'achète en jardinerie.
 

horizontal rule

La HAIE

Pour maintenir le sol propre au pied des haies, binez les mauvaises herbes. Si les arbustes sont en place depuis deux ans, appliquez un désherbant sélectif à base de simazine en vous servant d'un pulvérisateur avec un cache. Réduisez la pression pour éviter toute projection sur les végétaux de la haie.
Taillez les haies à feuillage persistant, sauf les conifères.
Taillez généreusement les jeunes haies, dès qu'elles démarrent, pour les faire épaissir.
 

horizontal rule

La REPRODUCTION

Semis. Semez les plantes vedettes pour la belle saison et commencez vos semis de plantes à massifs. Vous aurez ainsi des plantes bien développées à installer au jardin dès la mi-mai.
Semez à l'intérieur ou au chaud : pétunias, bégonias, oeillets d'Inde, sauges, agératums, verveines, lobélies, impatiens, géraniums, gazanias, tabacs d'ornement, tagètes, ,cléomes... Semez dans des petites terrines dans un terreau "spécial semis". Placez-les à une température proche de 18°C. Installez le tout dans la serre chauffée. Maintenez toujours vos terrines humides. Rempotez dans des godets dès que les plantules auront formé deux feuilles.
Semez dehors sous abri : coléus, capucines, brachycomes, cléomes, Mina lobata, ipomées, diascias, rudbeckias annuels, pétunias, sauges, verveines, agératums, zinnias, héliotropes, mimulus, pourpiers à grandes fleurs, gazanias, ancolies, roses trémières annuelles, capucines et campanules... Mettez-les en pleine terre en mai.
Semez directement en pleine terre les fleurs d'extérieur qui sont peu exigeantes en chaleur : mufliers, pavots, clarkias, cosmos, eschscholzias, soucis, adonides goutte de sang, centaurées Barbeau, coquelicots, linaires, némophiles, nigelles et scabieuses. Protégez par un voile non tissé si la température descend brusquement.
Les pois de senteur peuvent être semés en extérieur, si votre climat le permet ; sinon, semez en terrine et posez-la sur un rebord intérieur de fenêtre dans une pièce chauffée.
Semez les graines d'arbres stratifiées depuis l'automne, en terrine ou en godet. Laissez-les grandir dans un coin abrité ou sous châssis.

Boutures.
Bouturez les racines d'acanthe, d'aconit, d'anémones du Japon, d'anchusa, de gaillarde, de papaver oriental, de phlox, d'anémones pulsatilles, d'érodium, de géraniums vivaces ou de verbascum.
Bouturez les feuilles de saint-paulia.
Bouturez vos hortensias.
Bouturez les plantes molles (Coléus, irésines, alternanthéras, lantanas, agératums, fuchsias).
Après la taille des santolines bouturez les chutes.
Bouturez les abutilons, les daturas, les pépéromias, les hoyas et autres perles précieuses de la serre.
Commencez sous serre, ou dans la véranda, les boutures des plantes qui fleuriront cet été comme les anthémis, pélargoniums, ostéospermums, Felicia ... Gardez les jeunes pousses à l'abri jusqu'au mois d'avril.
Bouturez les Cyperus : dans l'eau, ça reprend tout seul.

Greffes.
Greffez en incrustation vos camellias.
Vous pouvez multiplier pruniers et poiriers (greffe en fente ordinaire ou à l'anglaise) et aussi la vigne (greffe à l'anglaise).

Division.
Dédoublez les touffes imposantes de vivaces et d'arbustes, mais seulement les espèces à floraison estivale.
Divisez les Phormium. Prélevez à la bêche plusieurs éclats périphériques déjà bien racinés et replantez-les immédiatement.

Repiquage.
Continuez les repiquages des plantes à massifs (sauges, agératums, impatiens,  pétunias et verveine...) soit en caissettes, soit directement en godets. Conservez-les encore sous abri.
Mettez en petites godets de tourbe les cyclamens que vous avez semés à la fin de l'été dernier.
A la fin du mois vous pouvez commencer à repiquer vos bégonias.
 

horizontal rule

Le BASSIN

Enlevez les protections contre le froid des plantes de berge les plus fragiles si le climat s'oriente vers un réchauffement durable. Profitez-en pour éliminer les fleurs fanées et les feuilles mortes.
Outre la nourriture, apportez à vos poissons des vitamines pour qu'ils se refassent une bonne santé.
Attention au développement brusque d'algues qui peut survenir lors de journées très ensoleillées. Les plantes n'ayant pas encore repris leur végétation normale, les algues profitent de l'excédent d'éléments nutritifs.
 

horizontal rule

A l'INTERIEUR

Reprenez progressivement les arrosages de vos plantes grasses et de vos cactées qui ont démarré leur cycle de végétation. Opérez de préférence le matin. C'est aussi le moment de les rempoter. Taillez les plantes étiolées ou abîmées, reprenez les  premières fertilisations qui seront réduites de moitié. Après la floraison de votre cactus de Pâques, laissez sécher la motte et accordez-lui un mois de repos. En avril, vous le rempoterez et la végétation repartira puis vous lui ferez passer l'été dehors à la mi-ombre.
Bouturez et multipliez les plantes d'intérieur.
Arrosez et apportez régulièrement de l'engrais, notamment toutes les plantes en fleurs.
Mettez des bulbes d'intérieur en végétation (achimènes, gloxinias ...). Empotez les gloxinias et bégonias tubéreux mis en végétation le mois dernier.
Attention aux premiers rayons du soleil : éloignez vos plantes des vitres.
Redonnez du tonus à vos plantes d'intérieur et d'orangerie : rempotez quand c'est nécessaire en utilisant un substrat bien drainant.
N'hésitez pas à tailler les plantes trop grandes ou trop fournies, ou même celles qui ont souffert de l'hiver. Rempotez-les si les racines manquent vraiment de place.
Si l'une d'elles est devenue trop volumineuse pour être changée de pot, enlevez la terre de surface jusqu'aux premières racines. Remplacez-la par un terreau neuf que vous enrichirez d'une pincée d'engrais. Vous pouvez aussi diviser les touffes des plantes qui le peuvent.
Après rempotage, bassinez le feuillage, arrosez régulièrement et attendez quinze jours, trois semaines avant de fertiliser à nouveau.
Par beau temps, aérez plus largement la serre ou la véranda.
Semez des graines d'érable, de pin, d'orme, de chêne pour créer votre futur bonsaï. Commencez les rempotages de vos bonsaï. Il existe des mélanges terreux spéciaux à cet effet.
Les plantes qui hivernent : arrosez légèrement la terre ou le sable dans lesquels vous avez stocké les géraniums et les fuchsias. Placez les fuchsias dans un endroit plus chaud et reprenez le rythme des arrosages (une fois par semaine). Attendez que les jeunes pousses aient atteint 8 à 10 cm pour faire des boutures et obtenir de nouveaux pieds. Ensuite redonnez forme aux pieds mères. Pour stimuler leur développement, ajoutez à l'eau d'arrosage de l'engrais liquide pour plantes fleuries en pot.
Les Cymbidium ont terminé leur floraison ; vous pouvez les rempoter.
Vous pouvez bouturer les Cypérus dans de l'eau, ils reprendront très bien.
 

horizontal rule

TRAVAUX DIVERS

Préparez  le sol pour les semis et les plantations en ameublissant la terre par un bon bêchage et en incorporant un engrais complet avec une griffe à dents fines. Aplanissez la surface du râteau.
Il est encore temps de remanier les massifs d'été. Divisez les souches, plantez de nouvelles vivaces.
Nettoyez les rocailles et les murets fleuris : coupez les feuilles et tiges fanées laissées en place. Écartez les litières de feuilles placées en protection. Rechaussez les pieds que le gel à déchaussés. Repiquez en place des vivaces et des bisannuelles. Plantez des conifères et des rhododendrons nains. Terminez par étendre une petite couche de graviers qui empêchera les mauvaises herbes de reparaître trop tôt.
Avant que le feuillage des fleurs à bulbe ne soit trop développé, exécutez un léger griffage du sol en prenant soin de ne pas blesser les bulbes et enlevez les herbes qui sont en train de repousser. Continuez à nettoyer le pied des jeunes arbres en enlevant les mauvaises herbes. Désherbez les allées. Intervenez avant que les mauvaises herbes aient pris trop d'envergure. En cette saison, un léger griffage manuel sera des plus efficaces. Nettoyez et désherbez vos massifs et vos plates-bandes avant le démarrage des touffes. Aérez le sol avec la binette. Profitez-en pour y faire un apport d'engrais de fond.
Aérez au pied de vos massifs d'arbustes la surface du sol qui, durant ces derniers mois, s'est plus ou moins damée sous l'effet des intempéries. Cette intervention permet en outre de détruire les herbes qui commencent à pousser et d'incorporer éventuellement au sol un engrais pour les plantes qui en auraient besoin. Ce travail peut être exécuté à la bêche ou plus superficiellement au croc lorsque les racines des arbustes se développent près de la surface du sol.
Faites les traitements destinés à lutter contre la cloque du pêcher et la moniliose.
N'hésitez pas à arroser si le printemps est sec, les plantes bulbeuses, les arbustes que vous avez plantés à l'automne et les plantes de terre de bruyère comme les azalées et les rhododendrons qui se dessèchent facilement. Arrosez s'ils sont en pleine terre, mais surtout s'ils sont plantés en pot. Pensez à arroser toutes les plantes de la terrasse.
N'hésitez pas à déposer des appâts anti-escargots et limaces auprès des jeunes touffes qui redémarrent ou des jeunes plants.
Dans la deuxième quinzaine du mois, pour pouvez débarrasser la terrasse de la mousse qui l'envahit en utilisant les produits du commerce. Attendez une dizaine de jours avant de nettoyer à grande eau.
N'oubliez pas de former la charpente des jeunes arbres plantés cet hiver. Sélectionnez les branches ou les bourgeons bien placés pour obtenir une structure équilibrée et bien répartie autour du tronc. Pensez aussi à supprimer au ras du tronc les bourgeons qui tentent de naître sous les charpentières, sur les cerisiers en particulier.
C'est le moment idéal pour dévier un passage peu emprunté ou refaire une allée. Sitôt après les travaux, vous pouvez encore semer du gazon ou planter des massifs.
 

horizontal rule

PLANTATIONS

Avec le mois de mars revient l'époque des plantations : arbres, arbustes, plantes grimpantes, plantes vivaces, et notamment celles à floraison d'automne et les moins rustiques (si votre région le permet). En sol lourd, il est possible d'installer les plantes à feuillage gris, Anthemis cupaniana, artémises, séneçon ... mais aussi fougères et graminées qui auront moins à craindre l'excès d'humidité.
Plantez les conifères et les arbustes de terre de bruyère vendus en conteneur.
Il ne faut pas tarder à mettre en terre les derniers arbres et arbustes à racines nues. Veillez à les arroser abondamment.
Plantez les clématites. Plantez les conifères et les arbustes à feuillage persistant. Pour assurer une meilleure reprise des conifères, avant la mise en terre, assurez-vous que la motte racinaire est bien humide. Sinon, faites-la tremper 15 à 30 minutes. Lorsque les racines sont enroulées autour de la motte, contre la paroi du container, dégagez-les avec précaution pour qu'elles puissent s'étaler.
Plantez hors gel les camélias, les rosiers, les vivaces (qu'on peut également diviser), les grimpantes dont la vigne, clématites, glycines, chèvrefeuilles, lierres ...
Il est par contre trop tard pour planter une haie d'aubépine car le bourgeonnement est déjà entamé.
En position abritée, prévoyez l'installation d'un céanothe.
 

horizontal rule

ENNEMIS et MALADIES

N'attendez pas que vos vivaces aient fait leur apparition pour étendre préventivement des granulés hélicides, notamment autour des plantes dont raffolent les gastéropodes (Delphiniums ...), surtout au stade de jeunes et tendres pousses. Disposez des appâts ou de la cendre autour de vos pots pour les éloigner.
Pulvérisez un produit total sur les arbres fruitiers et les rosiers. Traitez vos prunus atteints de la criblure avec un produit à base de cuivre. Traitez le pied des pommiers avec un insecticide pour détruire les colonies de pucerons lanigères.
Anthonomes : ces petits coléoptères pondent très tôt dans les boutons floraux des pommiers et des poiriers. Ils se réveillent dès que la température atteint 18°C. Si les pommiers, poiriers et framboisiers de votre verger sont fréquentés par ces insectes, traitez avec un produit contre les pucerons, lorsque les boutons floraux commencent à gonfler.
 

horizontal rule

DIVERS

Le compost continue à travailler en hiver. Si le temps est trop froid ou trop pluvieux, pensez à recouvrir le tas avec de la terre, une feuille de plastique ou encore du carton.
Nettoyez , désinfectez les pots et les jardinières pour la plantation des plantes annuelles et remplacer les poteries abîmées.
Dès qu'un redoux se fait sentir, aérez les plantes protégées du froid en écartant les paillis ou en ouvrant les protections durant les heures les plus chaudes de la journée.
L'action du gel se remarque au pied de certaines plantes qui se trouvent déchaussées. Il convient de consolider le sol en tassant pour que la terre adhère aux racines.
Épandez les engrais et les produits contre la mousse.
Donnez un coup d'accélérateur au compost.
Vérifiez tuteurs et palissages. Désinfectez les grands tuteurs en bois en les badigeonnant de bouillie bordelaise et brûlez superficiellement la pointe qui sera enfoncée dans le sol.
Endurcir les plantes les moins rustiques sous un châssis froid ou un tunnel : les planter mi-avril à l'abri d'un mur ou mi-mai en pleine terre.
Arrosez les plantes qui ne reçoivent pas la pluie.
Pour freiner les premières ardeurs du soleil, installez des claies ou des toiles sur les semis et les boutures.
Les plantes fragiles ont toujours besoin d'être protégées du gel par un tapis de paille, d'aiguilles de pins, ou un voile d'hivernage. Par contre, quand le temps se radoucit, ôtez les protections que vous avez installées contre le froid.
Les premiers soleils peuvent être assez puissants pour brûler sous châssis les jeunes pousses de vos semis de janvier et février. Il faut être très prudent et penser régulièrement à aérer au cours des journées ensoleillées.
Ne vous laissez pas tenter par des plantations florales trop hâtives, à part quelques potées de pensées. Même si le temps est chaud, mars est capricieux et sujet aux gelées.
Les températures faiblement négatives ne sont pas sans danger sur les fleurs épanouies des arbres fruitiers : poiriers, pêchers, pruniers, amandiers sont les plus vulnérables ainsi que les bourgeons développes des actinidias et de la vigne.
N'oubliez pas de panser les plaies de taille avec une bonne couche de mastic protecteur.
Nettoyez chaque jour les vitres qui recouvrent vos semis en cassettes pour éviter toute condensation nuisible au bon développement des plantules.
Plantez de l'osier pour une production de liens souples pour les tuteurs et les palissages.
Commandez les bulbes d'été que vous mettrez en place le mois prochain.


horizontal rule