Le mois de septembre

horizontal rule

ARBRES et ARBUSTES

horizontal rule

ROSIERS

 

 

horizontal rule

PLANTES VIVACES

 

horizontal rule

BULBES

 

horizontal rule

ANNUELLES et BISANNUELLES

 

horizontal rule

PLANTES de TERRE de BRUYERE


 

horizontal rule

PLANTES GRIMPANTES

 

horizontal rule

FRUITIERS

 

horizontal rule

La PELOUSE

 

horizontal rule

La HAIE

 

horizontal rule

La REPRODUCTION

 

horizontal rule

Le BASSIN

 

horizontal rule

A l'INTERIEUR

 

horizontal rule

TRAVAUX DIVERS

 

horizontal rule

PLANTATIONS

 

horizontal rule

ENNEMIS et MALADIES

 

horizontal rule

DIVERS

 

horizontal rule

 

 

 

Les vacances sont terminées, certains travaux sont nécessaires au retour des vacances : tontes, désherbages, nettoyage des fleurs fanées, arrosages copieux.

 

Corbeille d'or - Alysum saxatile
SEPTEMBRE/OCTOBRE : les sujets qui ont été rabattus au début de l'été donnent souvent une seconde floraison (moins dense que la première). Mettre en place les sujets semés en mai-juin.

Rentrer en serre ou sous châssis les semis de delphiniums juste après la germination.

Septembre est le mois idéal pour acheter et planter les bulbes qui fleurissent tôt, perce-neige, narcisses, crocus, tulipes précoces, éranthis et scilles. Installez-les dans une rocaille ou en pots pour les plus pettis, dans un massif pour les plus grands. Placez-les par groupe d'au moins une dizaine pour faire de l'effet, en compagnie de plantes bisannuelles, d'aubriète, de corbeille d'or ou d'argent.

Vos massifs ne sont pas très fleuris, pourtant c'est la pleine saison des "marguerites" d'automne, c'est à dire des héliopsis, héléniums, chrysanthèmes des jardins et le débit des asters d'automne. Installez quelques godets entre les autres plantes et votre jardin sera transformé l'année prochaine.

Au balcon, plantez un rhododendron nain qui fleurira fidèlement à chaque printemps. Prévoyez un grand bac percé de trous et de la terre de bruyère. De croissance moyenne, environ 3 cm par an, il supportera très bien ce régime, à condition de le rempoter tous les deux ans. Offrez-lui une exposition peu ensoleillée.

Les sédums (orpins) ont des exigences minimes. Très résistants au froid, ils se développent dans peu de terre (anfractuosité d'un muret de pierres ou sol pauvre et graveleux. Pour les multiplier coupez des rameaux non fleuris, longs de 5 cm environ,  plantez-les dans un mélange de sable et de tourbe.  Opérez en septembre. Placez le pot à l'ombre. Repiquez en place en avril prochain.

Les massifs de terre de bruyère apprécieront un apport d'engrais organique (poudre d'os, sang desséché, corne torréfiée ou broyée, guano ...).

Les arums sont au repos. Il faut en profiter pour les diviser et les replanter (diviser les vieux sujets en plusieurs tronçons (les associer à des pieds de Phalaris arundinacea 'Picta')

Bouturer les hortensias, les clématites, les bruyères, les conifères. Les laisser au jardin sous serre ou cloche de verre.

Transplanter les cyclamens de jardin : garder un peu de terre autour des racines pour ne pas les toucher et les endommager. Les couvrir de 5 cm de terre.

Tailler les lavandes juste au dessus du bois ancien, ne laisser que le départ des tiges de l'année.

Multiplier les pivoines : chaque éclat replanté doit avoir plusieurs départs de tiges avec des bourgeons. Replanter au soleil dans une terre enrichie en fumier et en terreau.

Août-septembre : diviser les iris et les hémérocalles. Couper les feuilles à 10-15 cm et les racines. Faire un bon apport de fumure organique. Apporter une bonne quantité de sable si la terre est argileuse. Les iris doivent avoir le dessus du rhizome à l'air. Les hémérocalles sont plantées plus profond avec le bourgeon à 3-4 cm sous terre.

En fin d'été ou au début de l'automne, plantez les lis de la Madone. Ils apprécient les expositions brûlantes contre un mur ou une façade. N'enterrez pas les bulbes à plus de 5 cm, la pointe du bulbe doit arriver juste à la surface de la terre. Ils se plaisent dans une terre sèche même calcaire. On peut les poser sur un lit de compost ou de terreau du commerce qui favorisera le développement des racines. Pour une meilleure longévité, il ne faut pas cueillir les hampes, coupez seulement les fleurs fanées. Ne sectionnez la hampe que lorsqu'elle est desséchée.